GABON : INVESTITURE D'ALI BONGO EN PRESENCE DES PLUSIEURS CHEFS D'ÉTAT.

 

 Aujourd’hui est un grand jour pour le Gabon. Du moins, pour les partisans du nouveau président élu selon les résultats proclamés par le Conseil Constitutionnel. Sur invitation d'Ali bongo, nouveau président du Gabon, plus de 60 chefs d'État et personnalités du monde prendront part à la cérémonie officielle de son investiture ce mardi, sis au palais présidentiel du bord de mer de Libreville.

Par Eric Vareni

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Si l’heure est à la joie dans le camp Bongo, son rival Jean Ping candidat malheureux dénonce un "déni de droit ", à cet effet il s'apprête à recevoir à son domicile le gratin diplomatique installé au Gabon pour d'avantage s'expliquer sans doute sur la décision de la cour.

La réélection d’Ali Bongo est déjà mal accueillie par la communauté internationale dont les observateurs ont ouvertement critiqués les résultats promulgués par la Cour Constitutionnelle. Une cour qui selon le ministre français des affaires étrangères Jean Marc Ayrault n’a pas pleinement rempli son rôle car, "la France constate que l'examen des recours n'a pas permis de lever tous les doutes".

En Attendant, c'est dans un calme absolu que la cérémonie d'investiture du président Bongo se déroule actuellement au palais du bord de la mer de Libreville. Les opposants à Bongo ont d’ailleurs décrit cette scène en disant : «Même le silence et le calme sont une façon de parler ».

Nous y reviendrons.