COTE D’IVOIRE – ADOPTION DU PROJET D’UNE NOUVELLE CONSTITUTION PAR LES DÉPUTÉS

Le président Ouattara le voulait, il l’a obtenu. L'Assemblée nationale ivoirienne a adopté ce mardi 11 Octobre le projet de nouvelle Constitution avec une majorité très écrasante.

Par Habib Hassan

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le texte approuvé par les députés devra passer en référendum à la fin de ce mois d’Octobre. Avec 239 voix pour, 8 voix contre, 2 abstentions et un absent, le vote a consacré l'adoption de "l'avant-projet de Constitution". Cette nouvelle constitution d’après le président de l’Assemblée Nationale Guillaume Soro est la matérialisation du désir de stabilité que recherche le président Ouattara après les 25 ans de troubles qu’a traversé le pays. Selon le président de la république Alassane Ouattara, le projet de constitution veut en finir avec l'"ivoirité" et "tourner définitivement la page des crises successives" qui ont secoué ce pays en clarifiant notamment les conditions d'éligibilité à la présidence de la République.

Autre innovation, le texte prévoit la création d'un poste de vice-président "élu en même temps" que le président et d'un Sénat, dont un tiers des membres sont nommés par le président. Il prévoit aussi l’institutionnalisation de la chambre des rois et chefs traditionnels ou une extension des compétences du Conseil économique et social avec l’ajout de compétences en matières culturelle et environnementale. Mais tout ne se sera pas passé sans contestation. Vingt-trois partis d'opposition, dont le Front Populaire Ivoirien (FPI) de l'ancien Président Laurent Gbagbo, ont dénoncé le projet la semaine dernière, une dénonciation qui n’aura aucun effet sur le processus enclenché. Rendez-vous est pris pour le 30 Octobre 2016, date non encore officielle pour la tenue de ce référendum.