BENIN- VIE APRES LA PRESIDENCE: LE PRESIDENT YAYI BONI TROUVE UN JOB ET RECLAME SA PENSION RETRAITE D’EX CHEF D’ETAT

Après avoir fini son second mandat le 6 avril 2016 et passé la main à son successeur, Patrice Talon. Il sera rappelé par l’Union Africaine et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest. Ces jours ci il refait l’actualité en réclamant 10 Dix millions par mois, montant correspondant à sa pension en tant qu’ancien chef d’Etat puis, tous les avantages afférents à son nouveau statut.

Bianca FATOU

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La vie après la présidence

Après avoir fini son second mandat le 6 avril 2016, C'est de sa retraite que l'Union africaine et la Cedeao l'ont sollicité pour aller superviser les élections présidentielles en Guinée équatoriale et au Cabo Verde, successivement en mai et octobre 2016. Le 8 août 2016, on l'avait également aperçu à N'Djamena, à la cérémonie d'investiture du président tchadien Idriss Déby Itno. Celui-ci l'avait personnellement invité et accueilli avec tous les honneurs dus à son rang. Plus tard il se retrouvera à l'Organisation des nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco). Le 7 octobre 2016, la directrice générale de l'Organisation, Irina Bokova, candidate malheureuse à la succession du Sg de l'Onu, Ban Ki-moon, lui a fait appel pour siéger au Conseil d’administration de  l'Institut de l'Unesco pour l'apprentissage tout au long de la vie'' (Uil), à Hambourg en Allemagne. Il y siégera en qualité de membre titulaire jusqu'en fin décembre 2019. Il doit sa nomination à ce poste pour les efforts qu'il a déployés dans le domaine de l'éducation durant ses deux mandats à la tête du Bénin (2006-2016). Il avait en effet rendu l'école obligatoire et gratuite pour tous les enfants en âge d'être scolarisé. 

 

Réclamation de la Pension retraite

L’ancien chef d’Etat Béninois réclame dix millions par mois. Montant correspondant à sa pension en tant qu’ancien chef d’Etat puis, tous les avantages afférents à son nouveau statut. Dans sa requête, il a clairement fait part, par écrit, de ses attentes. Lesquelles se résument pour l’essentiel, à la pleine jouissance des privilèges qui lui reviennent de droit. D’après certaines sources, la totalité de sa dotation en carburant sur les six mois passés lui a été versée. La pension retraite réclamée suivra donc dans très peu de temps. D’après le témoignage l’actuel ministre du travail, de la fonction publique et des affaires sociales, Adidjatou Mathys, alors ministre de l’économie et des finances, Yayi Boni s’était refusée toute rémunération. N’ayant jamais perçu le moindre copeck, ni son salaire ni ses primes et indemnités‘’ avait-elle déclaré

                                                                                                                                          

.