L’OUGANDA INTERDIT PLUS DE 60 ECOLES AMERICAINES POUR INSALUBRITES ET VIOLATION DES PROGRAMMES NATIONAUX

La Haute cour de Justice de l’Ouganda ordonne la fermeture de plus d’une soixantaine d'écoles privées low cost américaines ouverts dans ce pays, et financées notamment par le co-fondateur de Microsoft Bill Gates et le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg.

Dalvarice Ngoudjou Journaliste / Géostratège

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, la juge Patricia Basaza Wasswa de la Haute Cour de Kampala a estimé que les 63 écoles primaires de Bridge International Academies (BIA) ne disposaient pas d'autorisations valables. Mais surtout, elle a également jugé que ces écoles américaines souffraient de : enseignants incompétents, salles de cours insalubres, insuffisance d'infrastructures et de violation du programme éducatif national du pays entre autres. Bridge International Academies, est un reseau d’écoles moins chères, soutenu par certains milliardaires américains, affirme qu'il offre une éducation de qualité et à des tarifs très bas aux enfants des pauvres en Ouganda.

Bridge International Academies est Présent en Ouganda depuis 2015 a également ouvert des écoles au Nigeria, en Inde et veut aussi s'installer durablement au Liberia…

Cependant, au Liberia aussi, ce réseau a suscité la polémique quand le gouvernement a lancé en septembre dernier un partenariat public-privé dans 120 écoles primaires avec des entreprises privées, spécialisées dans l'éducation, dont BIA, le même réseau incriminé en Ouganda.