NIGER- POLITIQUE : NIAMEY ACCUEILLE UN FORUM POUR PROMOUVOIR LE DIALOGUE INTERELIGIEUX DANS LA CEDEAO

La capitale nigérienne, Niamey, va accueillir les 22 et 23 novembre la première édition du Forum de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sur l'éducation à la culture de la paix, via le dialogue religieux, a annoncé cette semaine le ministre nigérien de la Culture, Malam Issa Assoumana.

Bianca FATOU

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ce forum vise à garantir le développement économique et l'intégration sociale des quinze pays membres de la CEDEAO, un espace qui connaît aujourd'hui "des crises et tensions politiques, sociales, ethniques et religieuses, ralentissant l'élan dans lequel cette organisation s'est lancée", a-t-il indiqué.
Selon le ministre, plusieurs facteurs socioculturels seraient à la base de l'instabilité constatée dans les Etats membres dont "la mauvaise compréhension, l'interprétation et la déformation des préceptes au sein des religions, l'ignorance, l'injustice, l'injustice réelle ou supposée et la suspicion mutuelle ainsi que l'intolérance et l'extrémisme".ce forum ambitionne de réunir les différentes confessions religieuses afin d'établir un dialogue interreligieux, susciter des rapports harmonieux entre les religions discuter de la coexistence pacifique à travers l'éducation des fidèles sur la nécessité de bâtir une culture de la paix, inculquer aux chefs religieux une culture de dialogue interreligieux de l'action afin de transformer le pluralisme religieux en un facteur de développement social. Les délégations des 15 pays membres de la CEDEAO ainsi que d'importantes personnalités religieuses parmi lesquelles le sultan de Sokoto (Nigeria), Sa'ad Abubakar, le cardinal John Anaiyekan, archevêque d'Abuja (Nigeria), ou encore le secrétaire exécutif du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), Ibrahim Hassane Mayaki, sont attendus à Niamey.
Pour mémoire la CEDEAO a été créée en 1975 pour promouvoir l'intégration socio-économique des Etats par la libre circulation des biens et des personnes. Elle regroupe le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

Le forum de Niamey a trois objectifs spécifiques dont : Réunir les différentes confessions religieuses des pays aux fins d'établir un dialogue inter-religieux, de mobiliser les groupes de mêmes confessions pour débattre autour des questions d'intérêt commun pour «susciter des rapports harmonieux entre les religions». Ensuite, mettre l'accent sur le dialogue interconfessionnel et il sera discuté des voies et moyens permettant de mieux comprendre ce qu'est la religion, la coexistence pacifique à travers l'éducation des fidèles sur la nécessité de bâtir une culture de la paix. Enfin, inculquer aux chefs religieux une culture de dialogue inter-religieux de «l'action afin de transformer le pluralisme religieux en un facteur de développement social».