BURUNDI-POLITIQUE:UN PROCHE CONSEILLER DU PRESIDENT ECHAPPE A UN ATTENTAT APRES LA SORTIE DU PAYS DE LA CPI

La nuit du lundi au mardi dernier restera marquée à jamais dans l’esprit du proche conseiller du président et Chef de la Communication, burundais Pierre Nkurunziza...

Dalvarice Ngoudjou, Journaliste / Géostratège

                                                                                                                                                                        Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ce lundi 28 novembre, aux alentours de 21h30 heure locale. Après une longue séance de travail à la présidence, Willy Nyamitwe rallie sa maison, au quartier Kajaga, situé dans la périphérie de la capitale Bujumbura. Les hommes armés, cachés dans une habitation encore en construction à quelques encablures de son domicile, déclenchent les tirs nourris auxquels s’ajoutent l’explosion d’une grenade. L’un des éléments affectés à sa sécurité rapprochée, touché par les tirs, meurt sur le champ. Son chauffeur, lui, est blessé. Quant à Willy Nyamitwe, il s’en sort avec une blessure au bras. Il n’eût son salut que grâce à l’intervention énergique des soldats en faction dans les environs, qui ont fait fuir les assaillants grâce à leur riposte musclée.

Les forces de sécurité sont sur la piste des assaillants et ont arrêté deux militaires, le colonel Dieudonné Dushimagize, alias Gangi, et le caporal Jean-Claude Nduwimana, avant la tentative d'assassinat, sans pouvoir l'empêcher. Le caporal Nduwimana a avoué ?selon la police,qu'ils avaient "la mission d'assassiner" M. Nyamitwe et que les "commanditaires", dont un officier rwandais et des Burundais, se trouvent à Kigali, a-t-il affirmé.

M. Nyamitwe, est l’un des hommes les plus influents du Burundi et proche conseiller du président Pierre Nkurunziza, mais surtout ardent protagoniste de la sortie du pays de la Cour Pénale Internationale. Et il se murmure dans les hauts lieux de la CPI et de l’ONU, que l’initiative prise par ce petit pays d’Afrique Centrale de montrer la voie de sortie de la CPI, et qui a été suivie par d’autres pays comme l’Afrique du Sud, la Gambie ou même la Russie ne doit pas rester sans punitions exemplaires