NIGERIA-POLITIQUE : LE PRESIDENT BUHARI NEUTRALISE BOKO HARAM

Comme annoncé au cours des campagnes électorales, le président Muhammadu Buhari serait en passe de vaincre la secte islamiste Boko Haram. Le président nigérian s’est félicité de ce que ces terroristes ne contrôlent plus de zones dans son pays. Confiant cette semaine au cours du Forum dédié à la paix et à la sécurité à Dakar, au Sénégal : « Boko Haram s’est tiré une balle dans le pied. Il ne contrôle plus de localités. Nous avons un contrôle de la situation de façon ethnique et militaire pour demander aux jeunes de baisser les armes. »

Bianca Fatou

Contact @afrik-inform.com

 

Pour arrêter le terrorisme dans son pays, le président prône un retour vers l’agriculture et l’exploitation du pétrole afin de partager équitablement les ressources naturelles.

Pour mémoire, dès son élection, le chef de l’État nigérian avait fait de la lutte contre le terrorisme son cheval de bataille. Musulman et originaire du nord, il s’était promis de venir à bout d’Abubakar Shekau et de ses hommes. Chose faite, à en croire ses déclarations, car le fief de la secte à Maiduguri serait tombé aux mains de l’armée. Cette bonne avancée tient de la mutualisation des efforts des pays du bassin du lac Tchad. Aussi, la Force multinationale mixte (FMM) composée des armées du Cameroun, du Tchad, du Bénin, du Niger et du Nigeria a mené de grandes batailles pour étouffer cette secte.

Boko Haram fragilisée par la FMM et par la guerre de leadership qui la secoue la vigilance doit toujours être redoublée au regard de la capacité de nuisance cette secte. Surtout avec son allégeance à Daech, la province de l’EI en Afrique de l’ouest pourrait renaitre de ses cendres. Ajouté à cela, les Vengeurs du Delta du Niger qui continuent de sévir au Nigeria. Une vigilance accrue est donc nécessaire pour les autorités nigérianes.

Pour Le président, Muhammadu Buhari, le fait de tuer des enfants à l’école et de dire en même Allah (Dieu) est grand est une contradiction insensée car la grandeur de Dieu ne saurait résider dans des actes de terrorisme aussi affreux que l’assassinat d’enfants et des populations nigérianes. Non sans avoir rappeler la chance pour son pays d’avoir des voisins loyaux qui lui apportent une aide inestimable dans son combat contre l’extrémisme violent.