RDC - CONFLIT ETHNIQUE : NOËL SANGLANT DANS LE NORD KIVU

Aux lendemains de la fête de noël, le traumatisme est encore présent chez les populations dans ce pays majoritairement chrétien. 29 morts en 4 jours dans les attaques dans le nord kivu.

Achille Assako

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

C'est une nouvelle escalade dans les violences inter ethniques dans le Nord Kivu. 13 villageois de l'ethnie Nande ont été tués la semaine dernière et en représailles, autant de villageois Hutus ont été abattus le jour de la fête de Noël. Le conflit des minorités se poursuit en RDC avec le Nord Kivu qui semble particulièrement touché, avec les affrontements qui concernent les ethnies Nande et Hutu. Les Hutu, rwandophones, sont largement tenus pour des étrangers par les communautés se considérant comme «autochtones», comme les Nande ou les Hunde. Le bilan actuel de ces affrontements est de 29 morts enregistrés en quatre jours, dont 16 pour le seul jour de Noël. Tout commence le jeudi 22 Décembre par une attaque des miliciens de l'ethnie Hutu sur un village voisin de l'ethnie Nande de la localité de Nyanzale au Nord-Kivu, dans l'Est de la République démocratique du Congo. 13 villageois de l'ethnie Nande seront abattus au cours de cet assaut. En représailles, des miliciens de l'ethnie Nande attendront le jour de la fête de Noël pour attaquer le village Hutu, tuant aussi 13 personnes. A noter que les Forces armées de la RDC ont dû intervenir pour empêcher que les miliciens Nande ne déciment complètement le village Hutu. Cette interposition a causé la mort de trois de ces miliciens, a déclaré Alphonse Mahano, délégué local du gouverneur du Nord-Kivu.