BURUNDI - VIOLENCES : LE MINISTRE DE L'ENVIRONNEMENT TUÉ PAR BALLES PENDANT LE RÉVEILLON.

Emmanuel Niyonkuru, Ministre de l’Eau, de l’Environnement et de la Planification, a été tué par balles par un agresseur inconnu, tôt ce dimanche 1er janvier, dans la capitale Bujumbura, alors qu’il se rendait à son domicile.
 
Par Habib Hassan
 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
D'après la police locale, Emmanuel Niyonkuru, âgé de 54 ans, a été abattu pendant le réveillon de la Saint Sylvestre. Sur Twitter,  le porte-parole de la police  a mentionné qu'il a été « tué par un homme armé d’une arme à feu, alors qu’il se rendait à son domicile à Rohero, vers 00h45 ». Le porte-parole de la police Pierre Nkurikiye a également présenté ses condoléances « à la famille de la victime et à tous les Burundais », affirmant que ce crime ne restera pas impuni. Et pour besoins d'enquête, une femme a par ailleurs déjà été arrêtée après cet « assassinat ».
 
Ce meurtre est le premier visant un ministre en fonction depuis que le Burundi a plongé dans une grave crise politique avec la tentative du président Pierre Nkurunziza de briguer un troisième mandat en 2015.
 
Au moins 500 personnes ont été tuées et 300 000 ont choisi l’exil depuis le début de la crise politique au Burundi en avril 2015, généralement des opposants au régime de Nkurunziza abattus en public et de façon spectaculaire.