Gambie: Alieu Momar Njai, président de la commission électorale quitte le pays..

Le président de la Commission électorale indépendante (CEI) a quitté la Gambie il ya quuelque heures en compagnie de deux de ses enfants pour dit-on "des raisons de santé."

Aristide Bounah

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le site fatunetwork.net géré par  Fatu Camara une journaliste gambienne en exile aux États-Unis, réputée pour ses sorties épistolaires contre le gambien Yahya Jammeh soutient que la vie de M. Njai est en danger car souligne le même site il reçois depuis le volte-face de M Jammeh, des menaces de mort.
 
 
Alieu Momar Njai, 82 ans  a pris le vol pour une destination gardée  secrète. Il est considéré par la plupart des Gambiens comme un homme de foi, il avait d’ailleurs soutenu qu’il vivra et mourra dans son pays quoiqu’il arrive et que <<même si Jammeh brûlait le siège de la commission électorale, les résultats des urnes ne changeront pas>>. Mais compte tenu d’une forte pression venant de sa propre famille qui craint pour sa vie, Monsieur NJai aurait fini par céder. Parlant de lui lors de son volte-face, Yahya avait souhaité de nouvelles élections gerées par des personnes craignant-Dieu.