GAMBIE : LE PORTE PAROLE D’ADAMA BAROW BLANCHIT YAHYA JAMMEH

Quelques heures après l’arrivée  du président  YAYAH JAMMEH en Guinée Equatoriale, certains conseillers du président entrant et ADAMA BARROW lui-même  ont commencé à affirmer que le président sortant avait laissé les caisses du pays vides, en les dépouillant de plus de 60 milliards de F CFA (110 millions de dollars).

Dalvarice Ngoudjou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Après vérification auprès de la banque centrale et recoupement de l’information, le porte parole  de BARROW, HALIFA SALLAH a été contraint de prendre à contre pieds son patron en étant claire et ferme : « YAHYA JAMMEH N’A PAS PILLE LES CAISSES DE LA GAMBIE » a t'il affirmé à afrik-inform.com.

En effet, il a clairement indiqué hier lundi que ; contrairement à l’affirmation du président entrant, les réserves de la banque centrale gambienne sont intactes. Selon HALIFA SALLAH« L’information qui a fuité dans le public faisait référence à la banque centrale. Mais à ce propos en particulier, l’inspecteur général de la police m’a dit que tout était resté intact à la banque.» 

Pourtant la position D’ADAMA BARROW avait été confortée par le propos d’un de ses multiples conseillers qui affirmait un peu plus tard que l’ex-président YAHYA JAMMEH avait retiré l’équivalent de plus de 60 milliards de F CFA avant de s’exiler vers la Guinée Equatoriale sous la menace des forces de la Communauté économique des états d’Afrique de l’ouest (CEDEAO) menée par le Sénégal.

Vivement que ce nouveau président s’entoure des professionnels de la communication et de la diplomatie car un vigile a besoin de beaucoup de coaching pour devenir un président digne et souverain, à moins qu’il soit dans un rôle préalablement écrit.

(Re) lire Gambie: Tous contre un, La préssion monte, Jammeh vers le départ.