TCHAD: IDRISS DEBY REMANIE PROFONDEMENT SON GOUVERNEMENT

Pour faire face aux grands défis tant économiques que sécuritaires aux quels doit faire face son pays, le président Idriss Deby Itno a procédé hier dimanche  à un important remaniement ministériel  avec l'entrée au gouvernement de plusieurs nouvelles personnalités. Ce remaniement plus large que prévu est aussi justifié par le départ du ministre des Affaires étrangères, Moussa Faki Mahmat, élu président de la commission de l'Union africaine (UA), et la récente révocation du ministre des Finances et du Budget, Mbogo Ngabo Selil, du pays de Ntumaii. 

Dalvarice Ngoudjou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Albert Pahimi Padacké est reconduit pour la deuxième fois à son poste de chef du gouvernement après le remaniement du 13 février dernier. Parmi les ministres entrants, on note Brahim Hisseine Taha aux affaires étrangères. Il fut ambassadeur du Tchad à Paris en France. Le ministère des Finances est confié à Christine Georges Diguibaye, actuellement fonctionnaire de l’Union africaine à Addis-Abeba, tandis que le ministère de l’Économie et de la planification du développement revient à Ngueto Yambaye, ancien fonctionnaire du Fonds Monétaire International (FMI). Ahmat Mahamat Hassan, ancien greffier et éminent paneliste de la chaine de télévision panafricaine Afrique Media est nommé ministre de la Justice et garde des Sceaux.

Ce gouvernement qui se veut technocrate a la lourde responsabilité de  mettre en œuvre la réorientation du pays vers l’agriculture et l’élevage après l’effondrement des cours pétroliers et (qui sait ?) organiser la sortie en douce du pays des Sao F CFA.