COTE D’IVOIRE: LES TROUPES DE L’ONU LACHENT OUATTARA ET PLIENT BAGAGES

L’ONU serait elle entrain de lâcher discrètement et diplomatiquement le président Alassane Ouattara ? C’est du moins ce que pensent certaines personnes habituées aux couloirs du siège des Nations Unis à Newyork.

Bianca FATOU

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dans tous les cas la décision a été prise et la représente de l’ONU en Cote D’ivoire Aichatou Mindaoudou l’a réitéré devant le Conseil de sécurité de l’ONU à Newyork : « L'Onuci a rempli son rôle, conformément aux mandats, en 14 ans de présence et le Conseil de sécurité a estimé qu'aujourd'hui la présence de la mission n'est plus nécessaire en Côte d'Ivoire. Le reste, ce sont les Ivoiriens qui devront le faire... »

Les actes de mutineries qui secouent le pays et mêmes les récentes violences à Adiaké n’ont pas incité l’ONU à rester et continuer à soutenir le président Ouattara. La date arrêtée pour retrait effectif des troupes de l’ONU est le 15 février 2017 prochain.

Apres le départ de des casques bleu du pays de Laurent Gbagbo, ce 15 février, la mission de l'ONU aura définitivement fermé ses bureaux dans le pays d’ici le 30 juin 2017 et, cela, malgré une série d'incidents impliquant les forces armées ivoiriennes régulières et certains anciens rebelles, avec en toile de fond des questions liées au non paiement des primes. Pour la représentante de L’ONU l’objectif de la mission arrivée en cote d’ivoire en 2003 a été accompli avec brio, mais pour le régime il faut tout faire pour contenir le mécontentement des hommes en tenues car sa survie dans les jours qui viennent en dépend.