LA POLYGAMIE: UN PHENOMENE ANCRE DANS LES TRADITIONS AFRICAINES

Écrit par Afrik-Inform. Publié dans Société

 

En Afrique et plus particulièrement au Bénin, la polygamie est un fait courant et bons nombre de personnes s’adonnent fréquemment à cette pratique. Le phénomène est beaucoup plus fréquent dans familles musulmanes à cause de l’islam qui autorise la polygamie et dans les milieux traditionnels. 

Par Saliou OLOULOTAN

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Selon les hommes polygames, un monogame est un demi-célibataire, car le jour où il aura des ennuis avec sa femme, elle retournera chez ses parents et à lui, le vagabondage sexuel, la débauche, le retour au célibat. D’où l’intérêt de la polygamie pour assurer sa tranquillité.  « Il vaut mieux avoir plusieurs femmes que de vaquer au libertinage sexuel » s’expriment-ils. De plus, ils pensent qu’un polygame est un homme heureux, ses épouses cherchent à lui faire plaisir en voulant devenir la préférée. 

Autrefois, les hommes prenaient beaucoup de femmes pour assurer une descendance, avoir des bras vigoureux pour nourrir la famille.  Avant, la polygamie se basait sur une organisation sociale codifiée, mais les temps ont changé, les mentalités ont évolué, la polygamie sert maintenant le plaisir de l’homme. Dans un ménage polygame aujourd’hui, il n’y a plus d’amour, d’harmonie et la division règne. Très souvent, les enfants se détestent et leur éducation n’est plus assurée. 

Pour ce qui concerne les femmes, il y a plus de femmes que d'hommes sur terre... Est-ce une raison pour faire preuve de générosité et d’abnégation pour ne pas laisser certaines "vieilles-filles" seules ? Il y a bien sûr le point de vue des principales concernées : Au Bénin, si une femme atteint 30 ans et qu’elle n’a toujours pas trouvé chaussure à son pied (mari), elle risque de finir deuxième et devenir une "Assissi" (coépouse en langue locale fon) car la majorité des hommes au-delà de trente ans sont mariés. Et cela devient difficile de trouver un prince charmant et libre. Alors il vaut mieux avoir trouvé sa moitié dès 25 ans pour ne pas finir dans un ménage polygame. 

Est-ce cependant l’unique raison qui pousse certaines filles à accepter ce choix de vie ?

Pour celles qui sont contre, la polygamie signifie rien de moins que des problèmes: « Les coépouses, jalouses entre elles, ont parfois recours au Marabout pour nuire les unes aux autres. D’autres l’acceptent à contre cœur à cause de la pression familiale et l’aspect financier. 

Le Nouveau Code de la Famille, qui a été adopté à l’Assemblée Nationale au Bénin a mis fin au mariage civil d’un homme avec plusieurs épouses. Mais force est de constater que le mariage civil est l’une des formes de mariages les moins pratiquées au Bénin car pour les hommes elle renforce la protection des femmes mariées devant les juridictions en cas de divorce ou de problèmes conjugaux. 

Le mariage traditionnel quant à lui est avant tout l’union entre deux familles. Elle est la forme de mariage la plus pratiquée en Afrique et particulièrement au Bénin. Cette forme de mariage prône  l’inégalité des sexes contrairement au mariage civil. Dans ce type de mariage, seul l’homme a le droit de prendre les grandes décisions dans la famille. Il exerce son autorité sur tous les membres de la famille (femmes et enfants). Il a le droit de prendre plusieurs épouses à condition qu’il s’engage à assurer aux besoins de sa famille. Or dans ce type de mariage (mariage traditionnel), bien des hommes n’assument pas leurs responsabilités et abandonnent les charges familiales, pour lesquels ils s’étaient engagés. Chaque coépouse se bat alors pour nourrir ses enfants. Les femmes souffrent beaucoup en polygamie et c’est ce qui entraîne le vagabondage des enfants, et la délinquance juvénile. 

Les différents entre l’homme et la femme sont souvent réglés à l’amiable. Dans le cas où ceux-ci échouent, un conseil de famille est convoqué et réunira les parents de l’homme ou ceux de la femme ou les deux familles à la fois en fonction de l’ampleur de la situation afin d’apporter les solutions à leurs problèmes. Dans le cas où cette dernière tentative échoue, le divorce est prononcé.

Il arrive des fois des situations où après le divorce, l’homme et la femme arrivent à se voir en catimini pour régler leurs différents. Il va falloir que les deux familles (celle de l’homme et de la femme) se réunissent à nouveau pour les autoriser le couple à se remettre ensemble. 

Il arrive aussi que les familles n’arrivent pas à se réunir pour diverses raisons et par conséquent s’opposent à la réconciliation du couple. Dans ce cas, les deux amoureux, bien qu’ayant le désir de se remettre ensemble sont obligés de sacrifier leur amour au profit de la famille. Dans le cas où ils s’entêtent à surpasser les décisions de leurs familles, ainsi intervient les sanctions qui peuvent varier d’une ethnie à une autre, d’une région à une autre, etc… Elles peuvent être des menaces verbales, des violences physiques, des envoutements  et autres qui peut causer la mort que ce soit du côté de l’homme que de la femme. 

Mais la polygamie signifie-t-elle souffrance  pour les femmes ?

Dans le roman "Sous l’orage",  Maman Téné avait été délaissée par le père Benfa, dès que ce dernier avait épousé ses deux jeunes femmes, il avait transporté ses affaires chez ses nouvelles épouses… et il ne plaisantait plus avec elle, ne se confiait plus à elle… », raconte l’écrivain malien Seydou BADIAN, une histoire où tradition et modernité se confrontent, à travers le personnage de Kany, qui refuse d’épouser Famagan le riche commerçant polygame et devenir une coépouse, lorsque sa Maman, la pousse à comprendre les souffrances et les sacrifices vécus, dans son propre ménage.

Cette situation que décrit l’auteur dans son œuvre est encore d’actualité de nos jours et montre à quel point la polygamie est synonyme d’injustice.

Que pensez vous de la polygamie? Laissez vos avis en commentaires.

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.