VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

CAMEROUN-OPINION : LAZIZ NCHARE « J’ACCUSE LES JOURNALISTES À GAGE DU CAMEROUN POUR LE POURRISSENT DANS LA CRISE ANGLOPHONE AU CAMEROUN! » AFRIK-INFOM

Information
28 mai 2018

CAMEROUN-OPINION : LAZIZ NCHARE « J’ACCUSE LES JOURNALISTES À GAGE DU CAMEROUN POUR LE POURRISSENT DANS LA CRISE ANGLOPHONE AU CAMEROUN! » AFRIK-INFOM

 

Il n’y aura jamais de crime parfait au Cameroun. L’héroïque armée de Biya est donc venu libéré les otages dans un hôtel de Mensa, dit la version officielle rapportée par Didier Badjeck, le responsable de communication du Ministère de La Défense, puis le chef traditionnel du coin et ensuite d’autres alliés du régime Biya.

Or, ca n’a traversé l’esprit de nos journalistes chasseurs de prix de poser une seule et unique question: comment dans toutes les opérations de prise d’otage, celui ci a tourné au “carnage”?

Si l’on suppose nous sommes en réalité dans une situation de prise d’otages et il y a eu “échanges de tirs” entre les preneurs d’otages et l’armée régulière venue libérer ces otages, pourquoi l'armée qui a mené avec brio cette opération n'a pas du tout présenté a l'opinion publique les 20 armes et 2000 munitions des preneurs d’otage dont une certaine presse se fait écho après les accusations de bavure? Devrait on conclure que cette même presse  détenait au départ des informations précieuses que même le porte-parole de l’armée, Didier Badjeck, ne détenait pas? Et si c’est le cas, ces journalistes étaient enrôlés dans l’opération de libération des otages pour avoir la primeur de ces informations dont ne disposait pas le porte parole de l’armée Camerounaise. Plus grave, comment dans une opération comme telle, on n’a pu avoir un seul otage libéré, et zéro blessé du côté de l’armée régulière?

Maintenant, pour une armée venu libérer les otages, on s’attendrait à un soulagement et de la joie dans la face de la population victime des prises d’otage!

En regardant de près la première photo ci-dessous et peut on conclure, qu’il s’agit de l'attitude d'une population dont on affirme être soulagée et débarrassée d'un gang de voyous, séparatistes et preneurs d'otages comme rapportés par les versions officielles?

Il faudra qu’un jour, nos journalistes camerounais à gage aient à rendre compte de leurs manipulations pour travestir la vérité et les faits afin de protéger leurs alliés du régime sanguinaire. Au départ de la crise anglophone, les leaders du Consortium furent déjà brandis très vites comme des “terroristes” sans que personne ne démontre dans un tribunal qu’ils furent cela, c’est pour cela que l’avocat AGBOR BALLA et d’autres furent libérés pour “faits non établis”.

Or c’est à base de ces mensonges de nos journalistes que Biya a envoyé le BIR arrêter des enseignants et des avocats qui étaient accusés d’empêcher les cours comme des “terroristes”! Les Camerounais ne se sentirent pas concernés et dirent “en tout cas c’est leur problème, bien fait pour eux, ces anglofous dérangent”!

A lire...CAMEROUN-OPINION : LE TRIBALISME, UNE NOUVELLE FORME D\'IDIOTIE COLLECTIVE. AFRIK-INFORM

Ensuite, c’était au tour des activistes, des jeunes filles à l’université de Buea d’être tabassés mis aux arrêts par le BIR de Biya, les francophones ont crié encore “bravo au BIR, braves soldats, good job, le Cameroun est un et indivisible, écrasez nous ces sales sécessionnistes!” Ces mêmes éléments du BIR sont entrés dans le campus pour molester et violer des jeunes filles, cela n’a ému grand monde, on disait plutôt que ces filles ne sont pas de nos familles. Ces éléments incontrôlés du BIR se sont alors jetés les civils Anglophones, tirant à bout portant sur eux le 1er Octobre lors de la déclaration symbolique de leur indépendance, les Francophones fidèles au RDPC ont tous crié « Ces terroristes Anglophones méritent ce qu’il leur arrive, la force est à la loi, ils méritent d’être tués parce qu’ils ont osé piétiner notre drapeau»! Or nulle part dans la constitution, il n’est écrit nulle part que brûler le drapeau est un crime, mais le Francophone fidèle au RDPC recommande le meurtre de toute personne qui brûle le drapeau comme si les humains que représente un drapeau étaient remplaçables comme le drapeau. Drôle de patriotisme. Après, le BIR est venu pour les vrais séparatistes, cette fois, les séparatistes avaient pris les armes pour de défendre, une fois que les soldats ont commencé à trouver la mort dans les confrontations avec les rebelles, c’est en ce moment que le francophone a réalisé qu’il fallait accorder les “RIP” aux “braves soldats” alors qu’on ne s’est jamais indignés des “civiles anglophones que l’armée assassinait commet des lapins”! Il a fallu que l’ambassadeur des États Unis accusent le régime d’être responsable des “assassinats ciblés des anglophones” pour que les militants du RDPC l’accusent d’ingérence. Or quand le même ambassadeur nous faisait un don de deux avions de guerre Américains, les mêmes l’ont remercié en saluant au passage la bonne santé de l’amitié entre le Cameroun et les États Unis.

Ma question, le jour que le BIR viendra pour toi parce que tu as menti dans les réseaux sociaux, tu compteras sur qui en ce moment la, quand tu as systématiquement évité de défendre tous ceux qui auraient pu venir te défendre sous prétexte que ce sont eux qui ont cherché et méritent d’être assassinés par le BIR?

Quand vous regardez l’injustice en silence, savez vous que vous renforcez celle-ci et risquez être un jour victime de votre système? Demandez à MARAFA ce que ça fait d’avoir participé au massacre des camerounais en Février 2008 pour vous retrouver en prison en 2012. N’a-t-il pas aujourd’hui besoin de ces jeunes qu’il a laissé se faire assassiner à Douala pour manifester en faveur de sa mise en liberté? Qui osera donc se faire tirer par le BIR pour défendre l’ancien ministre qui commandait le BIR?

A lire...CAMEROUN: QUI AURA LE PLUS À PERDRE EN CAS DE SANCTIONS AMÉRICAINES OU ONUSIENNES DANS LA CRISE ANGLOPHONE AU CAMEROUN? AFRIK-INFORM

Chaque Francophone fidèle à Biya qui regardent en silence et ceci d’avec l’air très amusé dans une indifférence complice du massacre sanglant des Anglophones réalisent ils qu’ils sont complices de ces crimes? Savent ils qu’ils ne peuvent miser sur la solidarité des frères et sœurs anglophones lorsque ce même BIR retournera ses armes contre les populations francophones et leurs villages? Lorsque le tour des francophones arrivera, à cause de leur silence, leur indifférence, j’espère qu’ils se réjouiront eux aussi lorsque la presse anglophone les traitera “de terroristes francophones qu’on doit éliminer”!

J’ai une très mauvaise nouvelle pour ces indifférents francophones. George Soros, ce milliardaire qui finançait la campagne de Hillary Clinton est au courant de la guerre dans le Nord Ouest et le Sud Ouest. Lui il veut acheter ce dossier pour en faire sa propre affaire. Il jure ne pas rater tous ceux qui commettent des crimes odieux dans les régions anglophones du Cameroun. Je ne vous passe que le message. La suite sera très douloureuse pour notre pays.

Par Laziz Nchare.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

0
0
0
s2sdefault