BURKINA FASO : UN BLOGUEUR CONDAMNE A 2 MOIS DE PRISON FERME. AFRIK-INFORM

 

Ce mardi 3 Juillet, le cyber-activiste burkinabè Naïm Touré a été condamné à deux ans de prison ferme, par le tribunal de Ouagadougou pour incitation à la révolte via les réseaux sociaux.

Par Bianca FATOU

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le blogueur de 35 ans, arrêté et placé en détention à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou, le 14 juin, a été reconnu coupable d’« incitation de troubles à l’ordre public » pour une publication jugée « provocatrice » sur Facebook. Les deux autres chefs d’inculpation, « appel à former un complot contre la sûreté de l’Etat » et « participation à une entreprise de démoralisation des forces de défense et de sécurité ».

A lire...BURKINA FASO : MACRON DONNE LIBRE ACCES AUX DOCUMENTS TOP SECRET CONCERNANT L\'ASSASSINAT DE SANKARA

Naïm Touré a été condamné pour complot contre la sureté de l’Etat et de trouble à l’ordre public. Au cours d’une audience précédente, il avait été jugé coupable avec 12 mois d’emprisonnement ferme par le parquet. Il avait été arrêté par la gendarmerie nationale, le 14 juin 2018, puis déféré á la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. Pour une publication la veille, sur les réseaux sociaux, dans laquelle il démontrait son indignation sur le sort subit par certains éléments des forces de défense et de sécurité du Burkina-Faso.

Dans son post publié le 13 juin, Naïm Touré s’indignait du sort d’un gendarme blessé et en attente d’une évacuation sanitaire après une opération anti-terroriste menée il y a un mois à Ouagadougou.

0
0
0
s2sdefault