SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

CAMEROUN – SOCIÉTÉ: LE DG D’UNE MICRO FINANCE CLANDESTINE S’ENFUI AVEC L’ARGENT DES CLIENTS. AFRIK-INFORM

 

La scène se déroule à Akwa. Depuis lundi dernier, la dénommée Jeanne TALLA propriétaire de l’organisme financier BIC (Best Investment Company), reste introuvable, laissant derrière elle un local fermé et un personnel sous la menace des clients.

 

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Best Investment Company dans son essence était un organisme d’appui financier, spécialisé dans l’accompagnement des projets des personnes désireuses. Mais tout doucement, cette structure a migré à la collecte journalière contre tout attente de ses employés qui se verront obligés de se transformer en agents de collecte, sous prétexte que sans cette activité l’entreprise ne pourra pas survivre.

Cette entreprise qui opérait à Douala Akwa, au lieu dit ancien immeuble pmuc, n’avait pas d’agrément donc était depuis plus d’un an illégale, raison pour laquelle aucune plaque publique n’était affichée pour les orienter les clients vers ses locaux. Tout le fonctionnement de cette structure reposait essentiellement sur ses employés qui se donnaient corps et âmes pour ramener de nouvelles personnes dans son porte feuilles.

A lire...GAMBIE : YAHYA JAMMEH TRAÎNÉ EN JUSTICE PAR DES MALADES DE SIDA POUR FAUSSE PROMESSE DE GUÉRISON. AFRIK-INFORM

Mais à la grande surprise depuis le début de la semaine, les portes de BIC sont fermées et d’après les employés, il était question que la direction soit délocalisée étant donné que les clients se plaignaient de l’emplacement très compliqué de la direction, qui jusque là se trouvait au 4ème étage de l’immeuble amambo center.

Joint au téléphone par afrik-inform.com, une des employés déclare ne plus être en mesure de sortir de chez elle depuis ce jour parce que menacée de mort par des clients furieux qui ne veulent qu’entrer en possession de leur argent chiffré à plusieurs millions de FCFA. La Directrice reste toujours introuvable et ne répond pas au téléphone.

En attendant le dénouement de cette affaire, toutes les collectrices de BIC ne décrochent pas le téléphone lorsqu’un numéro inconnu appel. Une autre situation d’arnaque parmi tant d’autres déjà connue dans le même secteur d’activité où les employeurs promettent monts et merveilles, et prennent par la suite, la clé des champs.

0
0
0
s2sdefault