SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

FRANCE – SOCIETE : PLUS DE 300.000 MANIFESTANTS FRANÇAIS INONDENT LA CAPITALE. AFRIK-INFORM

 

Le samedi 17 Novembre dernier, le mouvement gilets jaunes de France avait annoncé qu’il clamera haut et fort son mécontentement contre la hausse des prix du carburant par le gouvernement français. Cette manifestation qui a effectivement pris effet quelques jours après, se transforme en une situation presque incontrôlable.

 

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

En effet, pour se faire entendre, les manifestants du mouvement gilets jaunes ont dressé un programme dans lequel Blocages de péages, de routes, de stations-service, raffineries et aéroports, distributions de tracts, opérations "escargot", grève des PV pour plusieurs syndicats de police, boycott des cartes bancaires et manifestations étaient prévus. D'après la carte diffusée sur les réseaux sociaux et mise à jour régulièrement par les "gilets jaunes", plusieurs centaines de rassemblements sont prévus sur l'ensemble de la France.

Seulement, depuis ce vendredi (1ère journée de la manifestation), de fortes confrontations ont lieu entre les forces de maintien de l’ordre et les manifestants, et les premières informations stipulaient que des échauffourées ont éclaté à Calais entre Gilets jaunes et forces de l'ordre, faisant sept blessées chez ces dernières, qui ont dû faire usage de gaz lacrymogène pour disperser le rassemblement. Le gouvernement a accusé les manifestants d’être à l’origine des casses recensées et de la violence orchestrée. Une déclaration qui est venue verser de l’huile sur le feu étant donné que ces manifestants se disent déterminés à aller au bout de leur revendication, et ont sorti un programme  présentant la 2ème phase de leur manifestation.

Ce samedi 24 novembre, des centaines de gilets jaunes ont commencé à affluer vers le centre de Paris où plusieurs secteurs ont été totalement bouclés dès l'aube de la Concorde au quartier de l'Elysée. Des dizaines de blocages sont en cours dans de nombreuses régions une semaine après une journée de mobilisation qui avait rassemblé près de 300.000 personnes dans toute la France. C'est le 2e grand jour des gilets jaunes ! Ils arrivent à Paris et ont investi la place de l'Etoile dans le but d'approcher le palais de l'Elysée, un secteur qui avait été interdit par les autorités. Des violences ont éclaté dans le bas de l'avenue des Champs-Elysées où les CRS (la police française) ont contenu puis fait reculer des manifestants parfois violents.

A lire...RDC: DES CENTAINES DE MORTS ANNONCEES APRES TROIS JOURS DE MANIFESTATIONS POUR LE DEPART DU PRESIDENT KABILA...

Rappelons que ces hommes et femmes vêtus de gilets jaunes utilisés par les transporteurs en cas de panne, protestent contre les prix des carburants, comme l'essence et le gasoil, qui ont beaucoup augmenté en France ces derniers temps. Ils s’indignent contre le fait que lorsqu'ils achètent du carburant pour leurs véhicules, une grande partie de cet argent revient à l'État, sous forme de taxe. Les gilets jaunes expliquent être obligés de prendre leur voiture tous les jours pour aller travailler, puisque cette augmentation des prix de carburant augmente également les coups de transports en commun. Dans certaines zones, comme en campagne ou en périphérie des grandes villes, les transports en commun sont inexistants ou inadaptés. La voiture est alors le seul moyen de transport pour aller à l'école, au travail, à la bibliothèque, à la boulangerie, ce qui ne rend pas la vie facile aux personnes qui y habitent.

0
0
0
s2sdefault