VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

CAMEROUN - SOCIÉTÉ : SOLDE GENERALE- 400FRS POUR UNE PARTIE DE JAMBE EN L’AIR. AFRIK INFORM

Information
31 décembre 2018

CAMEROUN - SOCIÉTÉ : SOLDE GENERALE- 400FRS POUR UNE PARTIE DE JAMBE EN L’AIR. AFRIK INFORM

 

Le malheur des uns fait le bonheur autre. À Bamenda, localité située dans  le Nord-Ouest du Cameroun, les prostituées ont décidé de faire chuter les prix de 1000 frs à 400 frs pour une partie de jambe en l'air,  à la faveur de la crise anglophone.

 

Par Eric NGOULE (stagiaire).

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Déjà plus de deux ans que ça dure et parait-t-il que la crise anglophone au Cameroun n’affecte pas seulement les commerçants, les administrateurs et les hommes d’affaires de cette région, mais aussi cause un véritable manque à gagner pour les prostituées de la ville.

Ça passe ou ça casse pour ses machines à sexe, désormais elles vivent avec ce nouveau forfait pendant cette période de fin d'année, d'ailleurs qui est la meilleure saison pour certains clients, puisque en journée même, on peut s'offrir un bonus dans les cavernes à vil prix.

A lire...CAMEROUN - SOCIÉTÉ : LES PROSTITUÉES REPRENNENT DU SERVICE APRÈS UN MOIS DE TRÊVE. AFRIK INFORM.

Selon les sources D'afrik-Inform, nous avons interrogé l’une de ces prostituées qui nous a expliqué que les villes mortes et les couvre-feux les affectent vraiment.  << Le gouverneur de notre région a déclaré un couvre-feu de 21h à 5h, demandant aux habitants de rester dans leurs maisons ou risquer être considérés comme des terroristes et traités comme tels. Tout le monde a peur et on peut travailler que de 19h à 20h30 >. dit-elle.

Et par la même occasion une dame au nom de Léa Mantum doyenne dans ce métier de prostitution (21ans de carrière) à Bamenda, affirme que c’est aussi dû à  la concurrence des petites filles qui ont arrêté les études à cause de cette crise. Elles  patrouillent en ville en journée et juste pour une bouteille de bière, sont prêtes à passer à l'acte avec un homme.

Ce phénomène prend beaucoup d'ampleur de jour en jour dans les villes  et gagne du terrain dans des zones universitaires du Cameroun, en particulier à Douala. Ce qui est à l'origine  d'une augmentation énorme du nombre de prostituées originaires des régions touchées par cette crise anglophone.

En  attendant une sortie de crise définitive, les prostituées, étudiantes y comprises se battent comme elles peuvent.

0
0
0
s2sdefault