VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

TOGO – SOCIÉTÉ : LE GOUVERNEMENT COMMUNIQUE ENFIN SUR LES SOLDATS TOGOLAIS SAUVÉS D’UN LYNCHAGE AU GHANA. AFRIK-INFORM.COM

Information
05 janvier 2019

TOGO – SOCIÉTÉ : LE GOUVERNEMENT COMMUNIQUE ENFIN SUR LES SOLDATS TOGOLAIS SAUVÉS D’UN LYNCHAGE AU GHANA. AFRIK-INFORM.COM

 

Ce 3 Janvier 2019, le gouvernement Togolais a rendu public un communiqué dans lequel il a reconstitué le récit des faits qui se sont produits récemment au Togo, mettant en exergue trois soldats Togolais qui ont été sauvés d’un lynchage de la population à Amoakou au Ghana.

Par Yves konan Camara

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

L’incident s’est produit ce mardi 1er Janvier 2019, alors que ces soldats pourchassaient un présumé criminel, ils se sont (selon le gouvernement Togolais) retrouvés malencontreusement de l’autre côté de la frontière Togo-Ghana, dans la localité d’Amoakou. Ces informations ont pendant plusieurs jours inondées la toile, et d’après ce communiqué du gouvernement, ces soldats Togolais étaient dans la localité de Badou au Togo.

Plus loin, pour éclairer la population qui depuis quelques jours ont un doute sur ces informations, le gouvernement Togolais a déclaré qu’ « Au cours de la mission, la personne recherchée s’est préparée à se défendre en recourant à une machette. La réaction de l’intéressé a conduit les agents de sécurité à le maîtriser. Suite à son arrestation, son épouse a alerté les habitants du village, notamment les jeunes qui se sont organisés pour s’en prendre et lyncher les agents de sécurité. Pris de court, ceux-ci ont tenté de s’exfiltrer de l’étau des jeunes de la localité. Malheureusement dans leur repli, trois (3) des agents de sécurité n’ont pas pu suivre le mouvement et se sont retrouvés dans les mailles des jeunes surexcités ».

A lire...TOGO : LE PREMIER MINISTRE DÉMISSIONNE. AFRIK-INFORM

Etant donné que la frontière entre le Togo et le Ghana n’est pas très perceptible dans cette localité de Badou, « les agents de sécurité ne se sont pas rendus compte qu’ils ont traversé par méconnaissance, la frontière », explique le communiqué du gouvernement, qui par la suite a tenu à présenter ses excuses au gouvernement Ghanéen, et s’engage à prendre des mesures pour que ce type d’incidence ne se reproduise plus. Les autorités togolaises restent tout de même convaincues que cet incident n’aura pas d’impacts sur les excellentes relations de fraternité et de bon voisinage qui ont toujours existé entre les deux pays et leurs peuples.

Rappelons que ces soldats Togolais n’ont eu la vie sauve que grâce à l’intervention des services de police de cette localité du Ghana.

0
0
0
s2sdefault