SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

ANGOLA – SOCIÉTÉ : LE GOUVERNEMENT CONTINUE SON COMBAT FAROUCHE CONTRE LA RELIGION MUSULMANE DANS LE PAYS. AFRIK-INFORM

Information
22 février 2019

ANGOLA – SOCIÉTÉ : LE GOUVERNEMENT CONTINUE SON COMBAT FAROUCHE CONTRE LA RELIGION MUSULMANE DANS LE PAYS. AFRIK-INFORM

 

Connu autre fois comme un pays contrôlé par le Portugal, l’Angola est un pays de l’Afrique du sud dont le christianisme est prisé à 95% contre 5% pour le reste. Mais depuis quelques années déjà la religion musulmane y est fortement combattue par le gouvernement même si l’interdiction n’a toujours été rendu officielle dans un décret.

Par Yves konan Camara.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, l’Angola c’est 55% de catholique, 44% de protestants et seulement 1% de musulmans, et pourtant au vu du traitement dont sont victimes ces derniers dans le pays avec notamment la destruction des mosquées par le gouvernement avec des raisons à tête chercheuse, il est clair que la revendication des musulmans Angolais sur leur droit à la religion est justifiée. On se rappelle également que la police avait fait éruption dans une mosquée dans la ville de Luanda et avait obligé les musulmans à évacuer les lieux immédiatement. Et avait confisqué leurs haut-parleurs afin de stopper l’appel à la prière. Les mosquées furent fermées, portes condamnées par des chaînes.

Les musulmans de l’Angolais sont issus de la guinée conakry. Ils ont été victimes de la destruction du minaret de leur mosquée. Le motif de la destruction : cet édifice était « mal fait » et a été installé sans aucune autorisation. Les autorités ont entamé la destruction de la mosquée de Zango, situé dans la commune urbaine de Viana. Le gouverneur de la ville de Luanda M. Bento avait clairement dit à la presse que « les musulmans radicaux ne sont plus les bienvenus en Angola y compris les musulmans qui prétendent être des modérés… ». C’est dire que l’éradication de la religion musulmane est d’ores et déjà une priorité du gouvernement Angolais. Il est à rappeler que c’est l’un des rares pays au monde à combattre de manière directe l’islam, de quoi inquiéter les Africains musulmans qui y vivent.

0
0
0
s2sdefault