SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

CAMEROUN – SOCIÉTÉ : UNE ASSOCIATION DES VICTIMES DE LA CRISE ANGLOPHONE PORTE PLAINTE CONTRE LES « AMBAZONIENS ». AFRIK-INFORM

Information
07 mars 2019

CAMEROUN – SOCIÉTÉ : UNE ASSOCIATION DES VICTIMES DE LA CRISE ANGLOPHONE PORTE PLAINTE CONTRE LES « AMBAZONIENS ». AFRIK-INFORM

 

La justice californienne a été saisie par l’association camerounaise des victimes du terrorisme ambazonien (CAVAT), qui a déposé ce mardi 5 Mars 2019 une plainte contre les deux activistes séparatistes très réputés sur les réseaux sociaux. 

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, il s’agit des nommés Tapang Ivo et Christopher Fobeneh à qui elle reproche de financer les séparatistes armés qui sèment la terreur depuis quelques années déjà au Cameroun, notamment dans les régions du Nord et Sud-ouest du pays. Plusieurs autres noms sont dans le viseur de la CAVAT,  Il s’agit des propagandistes  Mark Bareta (Belgique), Ayaba Cho Lucas (Norvège), Akwanga Ebenezer, Dereck Mbongo, Nsoh Nkem Foncha, Sako Ikome, Boh Hebert, John Igewang, Capo Daniel, Ajong Divine et Eric Tataw.

A lire...CAMEROUN-OPINION : LAZIZ NCHARE « J’ACCUSE LES JOURNALISTES À GAGE DU CAMEROUN POUR LE POURRISSENT DANS LA CRISE ANGLOPHONE AU CAMEROUN! » AFRIK-INFOM

Une série de plainte est envisagée contre eux, dans les pays respectifs où ils résident, c’est ce qu’a annoncée l’association camerounaise des victimes du terrorisme ambazonien, dans son communiqué rendu public mardi dernier. Il est à rappeler que ces mis en cause font également l’objet de procédures engagées par l’Etat du Cameroun, qui leur reproche d’avoir accentués les violences dans ces deux régions sus-citées, par le canal des réseaux sociaux qui leur permettent de diffuser des messages de haine et de violence à l’endroit de certains hauts cadres  du pays. Plus loin, la CAVAT met en garde toute personne qui, de près ou de loin serait impliquée dans ce phénomène déstabilisateur, car elle compte bien poursuivre son action afin de mettre hors d’état de nuire ces gens qui apporteraient leur soutien aux combattants sécessionnistes et seront poursuivis pour terrorisme.

0
0
0
s2sdefault