SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

CAMEROUN - SOCIÉTÉ : JEAN DE DIEU MOMO TRÈS FÂCHÉ CONTRE DES PROPOSANTS DE FAUX BUSINESS. AFRIK-INFORM

Information
13 mars 2019

CAMEROUN - SOCIÉTÉ : JEAN DE DIEU MOMO TRÈS FÂCHÉ CONTRE DES PROPOSANTS DE FAUX BUSINESS. AFRIK-INFORM

 

Le ministre délégué auprès du ministre de la justice, Jean De Dieu Momo menace de dénoncer ceux qui lui proposent des Business et profite aussi pour déclarer ses biens via son compte Facebook. Sortie faite le mardi 12 Mars 2019.

Eric NGOULE (stagiaire)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jean de Dieu Momo, un homme qui ne mâche pas ses paroles lorsqu' il faut parler de transparence, a décidé d'aller plus loin avec sa dernière sortie sur Facebook dans laquelle il déclare :

<<Mettons-nous d'accord. Je ne suis pas venu sur la terre pour construire les gratte-ciels. Je l'aurai fait quand je gagnais 20000 dollars USA au tribunal des Nations-Unies. Soit dix millions de francs Cfa par mois. Je ne suis pas non plus businessman  quoique je vendais à la boutique de mon père à l'âge de dix ans. J'ai déjà mes maisons à Douala et à Dschang pour abriter ma famille. Une maison de fonction à Yaoundé  et plusieurs voitures. Sans doute m'en faudra-t-il une autre voiture à Yaoundé maintenant que j'y travaille? Pardon ne me proposez pas toute sorte de business soit disant gagnant -gagnant. C'est vous qui envoyez les gens en prison. La prochaine fois je vous dénonce. >>

 Jean de Dieu Momo ancien opposant du régime, aujourd'hui véritable allié, s'est à quoi s'attendre désormais. Rappelons que ce n'est pas la première fois que l'on tente un coup de ce genre contre Me. Momo. Déjà une semaine après sa nomination, des individus ayant créé de faux comptes Facebook, extorquaient de l'argent à certaines citoyens se faisant passer pour le président du PADDEC. Chose que le concerné avait vite fait de dénoncer en lançant l'alerte.

0
0
0
s2sdefault