SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

GABON – SOCIÉTÉ : FACE A LA PRESSION DES ÉLÈVES, LE GOUVERNEMENT FLÉCHI. AFRIK-INFORM

Information
12 avril 2019

GABON – SOCIÉTÉ : FACE A LA PRESSION DES ÉLÈVES, LE GOUVERNEMENT FLÉCHI. AFRIK-INFORM

 

Ce vendredi 12 Avril, lors d’un conseil interministériel, le gouvernement a rendu public un autre décret sur l’âge maximal pour l’obtention d’une bourse universitaire après le baccalauréat.

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

C’est une victoire que vient d’obtenir ces milliers d’élèves Gabonais, qui depuis trois jours se sont offusqués contre ce décret portant sur la réduction de l’âge et la moyenne au baccalauréat,  pour bénéficier d’une bourse universitaire. En effet, après ces moments de tensions qui ont poussés le gouvernement par le biais d’un conseiller en communication du ministre de l'éducation nationale du Gabon, de suspendre jusqu’à nouvel ordre les cours dans les collèges et lycées, il s’est tenu ce jour un conseil ministériel à l’issu du quel un autre décret a été rendu, faisant passer l’âge maximal de 19 à 27 ans pour le cas du baccalauréat professionnel.

A lire...GABON – ÉDUCATION : LE GOUVERNEMENT SUSPEND LES COURS DANS LES LYCÉES ET COLLÈGES JUSQU\'À NOUVEL ORDRE. AFRIK-INFORM

Une décision qui enchante une partie des élèves manifestants, étant donné que les critères d’attribution de ces bourses restent inchangés pour ceux du baccalauréat de filières classiques. Ce revirement du gouvernement a pour but d’encourager davantage les jeunes gabonais à embrasser des filières plus techniques et professionnelles, pour répondre à une « inadéquation » des formations aux besoins réels du Gabon.

Pour rappel, les lycéens et collégiens en colère manifestaient dans les rues à travers le pays s’opposant ainsi à un décret modifiant les règles d’attribution de bourses d'études. Il fixait à 19 ans l'âge maximum pour y avoir droit et exigeait une moyenne de 12/20 au Baccalauréat, contre une moyenne de 10 et 21 ans d‘âge au paravent. Le premier ministre gabonais, Julien Nkoghe avait d’ailleurs justifié cela par « la situation délétère » de l’économie du pays.

Un changement qui pourra peut-être apaiser les tensions, même si une bonne partie de ces élèves se retrouve lésée dans cette décision. Le premier ministre a également rassuré que pour les autres filières, le gouvernement rencontrera « dans un proche avenir les différents acteurs pour regarder l’ensemble des modalités », avant de marteler plus loin que les cours suspendus mercredi dernier reprendront bientôt.

0
0
0
s2sdefault