VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

ALGÉRIE – SOCIÉTÉ : L’HOMME LE PLUS RICHE DU PAYS INCARCÉRÉ POUR FRAUDE FISCALE. AFRIK-INFORM

Information
23 avril 2019

ALGÉRIE – SOCIÉTÉ : L’HOMME LE PLUS RICHE DU PAYS INCARCÉRÉ POUR FRAUDE FISCALE. AFRIK-INFORM

 

Ce lundi 22 Avril, plusieurs hommes d’affaires Algériens ont été arrêtés par la gendarmerie suite à des enquêtes sur des affaires de corruption. Parmi ces détenus, figure Issad Rebrab, l’homme d’affaire le plus riche de l’Algérie, premier employeur privé du pays et patron de CEVITAL.

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, l’information selon laquelle le sixième fortuné d’Afrique serait incarcéré, avait été démentie ce lundi par son groupe CEVITAL. Mais dans la nuit de lundi à Mardi, apprend afrik-inform.com, le célèbre homme d’affaire de 75 ans a été placé sous mandat de dépôt et transféré à la prison d’El-Harrach, une banlieue située à Alger. Il est poursuivi pour corruption, surfacturation d’équipements importés et fausses déclarations liées à des transferts des capitaux vers les pays étrangers.

Issad Rebrab est le tout premier investisseur du secteur privé en Algérie et première fortune du pays. Le magazine Américain Forbes estime sa fortune à 3,7 Milliards de dollars. Il est le fondateur des entreprises Metal sider et du groupe Cevital créees respectivement dans les années 1980 et 1990. Il exerce essentiellement dans le domaine de l’électronique, de l’électroménager, des travaux publics, et compte à son actif 18.000 employés, pour un chiffre d’affaire estimé à 4 milliards de dollars. Ses activités comportent près de 27 filiales reparties sur trois continents.

A lire...TUNISIE – POLITIQUE : SELON LE GOUVERNEMENT, LES 13 FRANÇAIS ARRÊTÉS A LA FRONTIÈRE SONT DES AGENTS DE RENSEIGNEMENT. AFRIK-INFORM

Malgré toutes ces prouesses, il est reconnu dans le pays comme un grand pourfendeur de la mauvaise gouvernance en Algérie, et fait partir de ceux qui aux cotés des autorités, ont bloqué plusieurs projets industriels dans le pays, occasionnant ainsi l’abandon des projets par plusieurs autres investisseurs. Il a d'ailleurs cofondé l'un des principaux journaux d'opposition, baptisé ''Liberté''.

Ironie de l'histoire : alors qu'il avait même manifesté contre le système en place, début mars, Issad Rebrab a finalement été arrêté dans la foulée avec l'ex-président du patronat algérien, Ali Haddad, et des frères Kouninef. Des hommes d'affaires pro-Bouteflika, concurrents directs et adversaires personnels d'Issad Rebrab.

0
0
0
s2sdefault