VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

RDC – INJUSTICE : JEAN PIERRE MBEMBA TRAÎNE LA CPI EN JUSTICE ET RÉCLAME 68 MILLIONS D'EUROS. AFRIK-INFORM

Information
10 mai 2019

RDC – INJUSTICE : JEAN PIERRE MBEMBA TRAÎNE LA CPI EN JUSTICE ET RÉCLAME 68 MILLIONS D'EUROS. AFRIK-INFORM

 

Injustement condamné à 10 ans de prison par la CPI, Jean Pierre Mbemba a été acquitté . Ce 9 Mai, l' ancien vice-président de la RDC, demande réparation et exige  un dédommagement de 68 Millions d’Euros.

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Jean pierre Mbemba a été acquitté en Juin 2018, après avoir passé 10 ans de prison. Il avait été arrêté et accusé de crime contre l’humanité et crimes de guerre commis en république Centrafricaine en 2002 et 2003. Pendant sa période de comparution, la cour pénale internationale (CPI) avait ordonné la saisine de ses biens tant dans son pays qu’ailleurs.

L’ancien vice-président de la RDC accuse aujourd’hui la CPI d’avoir laissé ses biens à l’abandon, sans aucune forme quelconque d’entretien, et exige d’être dédommagé. Cette demande a été plaidée ce Jeudi 9 Mai lors d’une audience devant ladite CPI. Il réclame une somme de 26 Millions d’euros pour ces années passées « injustement » en prison,  affirmant qu’il a été « victime d’une erreur judiciaire ». À cela, il ajoute un dédommagement de 42 Millions d’euros relatif à ses biens qu’il dit être dégradés.

A lire...CPI – GBAGBO LIBRE MAIS INTERDIT DE SE RENDRE EN COTE D\'IVOIRE. AFRIK-INFORM

Son avocat, Peter Haynes, accuse la Cour de négligence. Il a raconté aux juges la destruction de la flotte aérienne de Jean-Pierre Bemba. « Qu’est-il arrivé aux six avions à l’aéroport de Ndjili à Kinshasa ? Eh bien, ils ont été déplacés sur le côté de l’aérodrome sur instructions de représentants de la Monusco et, quelques jours plus tard, face à l’objection des avocats de Monsieur Bemba, ils ont été tout simplement détruits, découpés en pièces, a affirmé l’avocat. Des biens d’une valeur de 33 millions d’euros tout juste découpés, c’en était fini des principales ressources de Monsieur Bemba ».

Pour rappel, lors de son arrestation, la Cour avait demandé à tous les états ou se trouvaient les biens de Jean Pierre Mbemba, de les geler. On peut citer parmi : villa de luxe et Boeing 737 à Faro au Portugal, comptes en banque dont certains offshores et six avions en RDC de sa propre compagnie aérienne. L’un des greffiers de la cour, Marc Dubuisson, a déclaré que bien avant l’arrestation de ce dernier, de nombreux biens étaient déjà hors usage.

Pour les avocats, l’affaire engage la responsabilité de la Cour dont les ordonnances de saisie n’ont toujours pas été levées mais, sur ce point, la Cour et les États qui ont procédé aux saisies se renvoient la balle. Les avocats veulent donc une procédure d’arbitrage. Réponse des juges dans les prochaines semaines.

0
0
0
s2sdefault