VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
http://www.infinixmobility.com/cm
http://www.infinixmobility.com/cm

CAMEROUN – ÉDUCATION : PAYER POUR AVOIR SES RÉSULTATS : L’OBC ARNAQUE-T-IL LES PARENTS D'ÉLÈVES ? AFRIK-INFORM

Information
23 juillet 2019

CAMEROUN – ÉDUCATION : PAYER POUR AVOIR SES RÉSULTATS : L’OBC ARNAQUE-T-IL LES PARENTS D'ÉLÈVES ? AFRIK-INFORM


Depuis deux ans, l’Office du Baccalauréat Camerounais a mis sur pied une plateforme technique en partenariat avec les opérateurs mobiles, afin que ces derniers mettent à la disposition des candidats aux examens du probatoire, du baccalauréat des enseignements techniques et généraux, leurs résultats moyennant la modique somme de 150 FCFA. Une pratique qui naturellement crée le courroux chez plusieurs personnes, qui ne manquent pas d’affirmer qu’il s’agit simplement d’une arnaque.

 

Par Gilles Noubissie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

En effet, il suffit pour chaque candidat, d’envoyer par SMS son matricule ou d’appeler le numéro court 8070, et de recevoir quelques temps après son résultat. Une manœuvre qui selon certains leur a souvent valu plus que la somme prévue. Parfois il faudra essayer plusieurs fois avant de recevoir enfin un résultat. «Il faut que cette manière de faire cesse. Leur histoire de SMS est une grosse arnaque. Nous allons dénoncer cette escroquerie», affirme fulmine Laurent Zoua, parent d’élève.

Pour tirer ses épingles du jeu, le chef de division des examens officiels du Baccalauréat du Cameroun, Samuel Deschamfort Nsongan affirme qu’il s’agit d’un canal comme tout autre, pour faciliter l’accès des candidats à leurs résultats, et de marteler que ce numéro court mis à la disposition de tous est géré par un partenaire technique de l’OBC. Une intention de bien faire qui crée encore plus de questionnements chez certains à l’instar de l’économiste Dieudonné Essomba, qui dimanche dernier estimait qu’il était plus facile pour l’OBC de publier ces résultats sur leur site internet, ce qui devait permettre à chaque candidat d’avoir son résultat sans avoir à payer pour cela.

A lire...CAMEROUN - SOCIÉTÉ : RÉCIT D\'UNE NUIT DANS L\'ENFER DE KONDENGUI. AFRIK-INFORM

Dans le même sillage, le professeur Mathias Eric Owona Nguini a déclaré sur le plateau de vision 4 que les résultats aux examens du Baccalauréat et du probatoire étant publics, il serait judicieux de le rendre public sans avoir à imposer quelques frais que ce soit, sinon, il serait opportun d’ajouter ces frais de SMS directement sur la somme demandée pour la constitution des dossiers, et d’y ajouter des numéros de téléphone qui recevront ces résultats une fois qu’ils seront disponibles.

De nombreux Camerounais pensent que les résultats obtenus par SMS ne sont pas fiables, et peuvent conduire les élèves à commettre des erreurs, dans un pays comme le Cameroun où la volonté du gouvernement est de tenir les élèves loin des téléphones. C’est pour rassurer l’opinion que  samuel Deschamfort a déclaré que « lorsque nous obtenons tous les résultats, les fichiers numériques sont chargés sur la plateforme qui est gérée par ce partenaire technique et c’est lui qui communique les résultats aux candidats par SMS ou par appel. Pour les besoins de la cause, plusieurs personnes composant le 8070 au même moment, ce partenaire a engagé une centaine de téléopérateurs qui sont là pour traiter les demandes. Ce partenaire technique travaille en collaboration avec tous les réseaux de téléphonie mobile ».

Pourtant, de nombreuses questions restent. Nous pouvons lire sur les réseaux sociaux des personnes qui se demandent combien perçoit l’OBC sur les 150 FCFA déboursés par chaque élève pour avoir son résultat ? Quelle est la part du MINSEC et combien perçoivent les enseignants ? Tout compte fait, cette pratique jugée budgétivore doit être revue, car on ne saurait détenir les résultats d’un examen pour le vendre par la suite.

 

0
0
0
s2sdefault