INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES

TUNISIE – NÉCROLOGIE : BÉJI CAID ESSEBSI N'EST PLUS ! AFRIK-INFORM

Information
25 juillet 2019

TUNISIE – NÉCROLOGIE : BÉJI CAID ESSEBSI N'EST PLUS ! AFRIK-INFORM

 

Ce Jeudi 25 juillet, la présidence de la république Tunisienne a annoncé le décès de son président. Âgé de 92 ans, Béji Caïd Essebsi a rendu l’âme après son hospitalisation en soins intensifs, dans une période ou le pays a connu deux attentats suicide causant au passage la mort d’un policier et plus de huit blessés grave. Qui était vraiment Béji Caid Essebsi, que la providence a semblé choisir pour diriger le destin des Tunisiens, qui depuis lors étouffaient sur le poids d’une transition politique très compliquée ?

Par Yves Konan Camara

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, Béji Caid Essebsi fut le grand vainqueur de l’élection présidentielle en Décembre 2014, ayant battu Moncef Marzouli, candidat sortant. Il a obtenu à l’issue du scrutin 55,6 % des voix valablement exprimées. Avant d’occuper la plus haute fonction politique du pays, il a tour à tour été premier ministre par intérim de février à Novembre 2011, à la suite de la destitution de l’ancien président Ben Ali en janvier de la même année. En 2012 au mois de Juin, il a initié la formation de son propre parti politique qu’il a dénommé  Nidaa Tounès, afin de se présenter aux élections législatives en 2014, à l’issue desquelles il gagnera la majorité parlementaire avec 85 sièges remportés contre 69 pour le parti islamiste concurrent l’Ennahdha.

Dans une interview accordée au journal arabe Al-Hayat en Octobre 2014, cet homme politique devenu leader de l’opposition Tunisienne affirmera que cette victoire obtenue aux législatives représente toute la Tunisie et pas qu’une partie. Il avait martelé que ce parti politique est constitué essentiellement des personnes qui veulent travailler pour la patrie, et non seulement pour un groupuscule de personne, d’où la volonté absolu de prendre le pouvoir n’était pas une ambition.

A lire...TUNISIE : UN JOURNALISTE SE SUICIDE POUR PROTESTER CONTRE LA MISÈRE DANS SON PAYS. AFRIK-INFORM

En Janvier 2016, la notoriété de son parti politique, qui avait pourtant obtenu de très bons résultats jusque-là, va prendre un coup lorsqu’il décidera de nommer son fils Hafedh Caid Essebsi comme directeur exécutif de Nidaa Tounès. On assistera donc à la division de ce parti, et à la formation en Janvier 2019, d’un autre parti hybride qui sera lié à son premier ministre Youssef Chaheden.

Le président Béji Caid Essebsi s’est lancé en politique en solo après avoir quitté ses fonctions de premier ministre intérimaire en 2011 après les premières élections postrévolutionnaires en Tunisie.  Sa gestion du pouvoir aura été marquée par plusieurs défis majeurs, parmi lesquels la sécurité du pays, avec des attaques terroristes en 2015, dans la capitale Tunis et la station balnéaire de Sousse. Aussi avec son implication majeure dans la résolution du conflit qui opposait les forces de sécurité et des militants islamistes près de la frontière avec l’Algérie et la Libye.

A lire...TUNISIE : DEUX POLICIERS POIGNARDEES PAR UN EXTREMISTE DEVANT LE PARLEMENT.

Il aura aussi occupé les postes de ministre des Affaires étrangères de 1981 à 1986, ambassadeur de la Tunisie en France de 1970 à 1971 et aussi ambassadeur de la Tunisie en Allemagne de 1986 à 1987. Il est aussi l’auteur du livre à succès « Le bon grain de l’ivraie » paru en 2009, dans lequel il relate ses expériences avec l’ancien président Habib Bourguiba. Il a par ailleurs reçu le 23 Novembre 2011 une médaille de reconnaissance, pour son implication majeure dans la gestion des affaires de la Tunisie suite à la révolution du Jasmin en Janvier 2011.

Il est décédé ce jour, alors que le pays se prépare pour les élections présidentielles, auxquelles il n’allait pas prendre part, comme il avait annoncé en avril 2019. Ce fut donc le premier et dernier mandat pour le premier président Tunisien librement élu.

0
0
0
s2sdefault