INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES
LE SMARTPHONE QU'IL VOUS FAUT

COTE D’IVOIRE – SOCIÉTÉ : L'OPPOSITION ACCUSE LE GOUVERNEMENT D'AVOIR LAISSÉ PROFANER LA TOMBE DE DJ ARAFAT. AFRIK-INFORM

Information
03 septembre 2019

COTE D’IVOIRE – SOCIÉTÉ : L'OPPOSITION ACCUSE LE GOUVERNEMENT D'AVOIR LAISSÉ PROFANER LA TOMBE DE DJ ARAFAT. AFRIK-INFORM

 

Depuis la mort de l’artiste ivoirien HOUAN ange Didier dit DJ Arafat roi du coupé décalé, c’est toute la jeunesse africaine, qui a été bouleversée. Un décès précoce de l’artiste à l’âge de 33 ans, qui continue de semer le doute dans les esprits de ses adorateurs, qui ont même fini par profaner sa tombe afin de vérifier qu’il s’agit effectivement de lui. Un scandale devenu très rapidement politique.

Par Yves Konan Camara

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, les obsèques de l’artiste Houan Ange Didier qui se sont tenus au stade Félix Houphouët Boigny, ont rassemblé du beau monde, parmi lesquels les artistes internationaux, les sportifs professionnels, les fans et surtout les politiciens. Tous se sont mis ensemble afin de conduire sereinement cet icone de la musique ivoirienne vers sa dernière demeure.

Après la profanation de la tombe de l’artiste par des fans sceptiques, la classe politique était unanime dans la condamnation de cet acte barbare, qui très vite a laissé un gout très amère sur cette cérémonie qui jusqu’à lors était plutôt une réussite. Mais, très vite, les hommes politiques de l’opposition sont montés au créneau afin de faire endosser cet acte audieux à certains  membres du gouvernement ivoirien. Pour le député de l’opposition Alain Lobognon, les véritables responsables de cette situation ne sont pas les fans de l’artiste. « Nous sommes tous responsables de cette humiliation », affirme-t-il. Une façon indirecte de porter le doigt accusateur sur l’état de la cote d’ivoire, et plus précisément le gouvernement qui s’est chargé de supporter les frais d’organisation des obsèques du « Daishikan ».

A lire...COTE D\'IVOIRE - RELIGION: UN PRÊTRE SE SUICIDE APRÈS SON ACTE DE PÉDOPHILIE. AFRIK-INFORM

Le député, proche de Guillaume Soro, pointe la faillite des autorités qui, selon lui, auraient dû impliquer l’ensemble de la classe politique, et même associer les illustres aînés de la musique ivoirienne tels qu’Alpha Blondy et Tiken Jah Fakoly, afin qu’ils calment l’ardeur des jeunes les plus excités.

Il en est de même pour Mamadou Koulibaly, président de Liberté et Démocratie pour la République. Il a déclaré sur le site de son parti politique qu’il voit dans ces funérailles un « calcul politicien » du gouvernement, « qui s’est retrouvé à troubler l’ordre public ». Il n’a pas manqué de faire endosser cette lourde responsabilité au ministre d’état à la défense Hamed Bakayoko, qui était alors le politicien le plus présent lors de cette cérémonie funèbre, en rapport avec les relations très poussées qu’il entretenait avec le défunt artiste.  Ce dernier a par ailleurs réaffirmé sur son compte Facebook « ses marques d’amour et d’hommage envers le défunt que cet acte ignoble ne saurait effacer ».

Pendant ce temps, l’enquête sur cette affaire de profanation se poursuit. Après l’arrestation de douze personnes ce week-end, la police nationale a diffusé lundi les portraits de quatorze nouveaux suspects et lancé des avis de recherche.

0
0
0
s2sdefault