INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES

AFRIQUE DU SUD – XENOPHOBIE : LES SUD AFRICAINS DEMANDENT PARDON AUX AFRICAINS. AFRIK-INFORM

Information
16 septembre 2019

AFRIQUE DU SUD – XENOPHOBIE : LES SUD AFRICAINS DEMANDENT PARDON AUX AFRICAINS. AFRIK-INFORM

 

Ce lundi 16 septembre, de nombreux sud-africains ont envahi les rues de la capitale, afin de procéder à une marche pour implorer le pardon des Nigérians, et des citoyens Africains, qu’ils ont violenté durant deux semaines.

Par Yves Konan Camara

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En effet, après deux longues semaines marquées par des violences perpétrées contre les Africains étrangers vivant sur leur territoire, plus de 10.000 sud-africains sont descendus dans la rue afin d’adresser un message d’excuses à l’endroit des pays africains. C’est dans une vidéo devenue virale sur la toile que cette initiative a été appréciée par tous.

Pour rappel, plus de 10 personnes ont trouvé la mort lors de ces violences xénophobes, et de nombreux biens étrangers ont été détruits. Des actes qui ont très vite levés la colère de nombreux Africains, qui dans un élan de réponse, se sont engagés à détruire toutes les entreprises sud-africaines présentes sur leurs territoires. La semaine dernière, plus de 600 Nigérians vivant sur le sol sud-africain ont demandé à retourner chez eux. Le président Sud-africain Cyril Ramaphosa, a quant à lui été hué par le public Zimbabwéen lors des obsèques de l’ancien président Robert Mugabe.

A lire...AFRIQUE DU SUD – SOCIÉTÉ : PLUS DE 600 NIGÉRIANS VEULENT RENTRER DANS LEUR PAYS. AFRIK-INFORM

Il s’agirait là, d’un premier pas pour une sortie de crise dans ce pays ou les citoyens réclament une meilleure considération par le gouvernement, et une meilleure intégration sociale au détriment des étrangers. Ces violences ont conduit à l’arrestation de plus de 500 personnes, et de nombreux pays Africains ont décidé de rompre certains accords avec l’Afrique du sud. Une réaction qui forcément posera un gros problème économique dans le pays, si cette situation n’est pas très vite résolue.

0
0
0
s2sdefault