INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES

COTE D’IVOIRE – SANTE : VACCINATION GRATUITE POUR LES ENFANTS ET LES FEMMES ENCEINTES. AFRIK-INFORM

Information
19 septembre 2019

COTE D’IVOIRE – SANTE : VACCINATION GRATUITE POUR LES ENFANTS ET LES FEMMES ENCEINTES. AFRIK-INFORM

 

Un décret rendu public à l’issue du Conseil des ministres de Côte-d’Ivoire rend désormais obligatoire la vaccination des femmes enceintes et des enfants sur l’ensemble du territoire. Une initiative qui prendra effet que lors des campagnes de vaccination et de vaccinations de routine programmées chaque année par le ministère de la santé.

Par Abdoulaye Raman

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

« Malgré une couverture vaccinale en Côte d’Ivoire généralement supérieure à 80 %, il a été constaté que de nombreuses cibles, femmes enceintes et enfants, échappent chaque année à la vaccination. Il est maintenant nécessaire de réglementer », a expliqué le porte-parole du gouvernement Sidy Touré à la sortie du Conseil des ministres tenu le 18 Septembre à Yamoussoukro.

Toutefois, une précision fixe l’âge des enfants concernés dans une fourchette va de 0 à 11 mois. Par ailleurs, le gouvernement rappelle que les campagnes de vaccinations sont gratuites et appelle toutes les unités à  bien vouloir faire en sorte que les vaccins soient toujours disponibles dans les différents sites.

A lire...CAMEROUN-SANTE PUBLIQUE : GUERRE SANS MERCI CONTRE LES MÉDICAMENTS DE LA RUE. AFRIK-INFORM

Il n’a pas manqué de rappeler que « Ce décret formule des sanctions pour tout parent, tuteur, ou représentant légal qui refuse délibérément d’assurer à son enfant des soins médicaux préventifs et particulièrement la vaccination. Et il punit celui qui vend les vaccins visés par le présent décret », a ajouté le ministre. Toutefois, la nature des sanctions prévues par ce décret n’a aucunement été citée. Il est à noter  que la Côte d’Ivoire peut s’enorgueillir d’avoir éliminé le tétanos maternel et néonatal, et la polio. Soulignons que le gouvernement ne se lasse pas de poursuivre ce travail de longue haleine. Raison pour laquelle il débourse l’important montant de 10 milliards de francs CFA pour l’acquisition du vaccin.

0
0
0
s2sdefault