INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES

RD CONGO – INSÉCURITÉ : UN PRÉSUMÉ MALADE MENTAL VOLE UNE ARME ET ABAT DEUX POLICIERS. AFRIK-INFORM

 

C’est un jeudi noir pour la police de Kinshasa. Un homme considéré par le haut commandement de la police congolaise comme étant un malade mental a tué deux de ses collègues policiers. Ce dernier après le forfait a pris la fuite dans un grand immeuble.

Par Abdoulaye Raman

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Selon l’explication de Sylvano Kasongo, patron de la police dans la province de Kinshasa, cet homme est un détraqué mental qui aurait soutiré une arme et des munitions au camp, la veille de la fête de Noël. Depuis la mort de ces deux hommes en tenue, les populations de cette localité sont dans une confusion totale, car il s’agit là d’un acte posé par un homme pas totalement pas constitué dans la tête. Elles estiment par ailleurs qu'il pourrait à tout moment causer l’irréparable dans le périmètre. Pour tenter de mettre la main sur lui, un important cordon de policiers a été déployé autour de l’immeuble dans lequel il a trouvé refuge.

A lire...AFRIQUE - SOCIÉTÉ : KEMI SEBA ENCORE EXPULSÉ D\'UN PAYS AFRICAIN. AFRIK-INFORM

En rappel, cet axe du nord de Kinshasa est le plus souvent évité par les automobilistes. Cela est dû aux actes d'escroquerie de certains policiers du camp Lufungula. Toujours dans le pays, les usagers dénoncent le caractère belliqueux des éléments de la police qui a pignon sur rue. La semaine dernière, un haut placé dans la police a été démis de ses fonctions à cause d’une agression physique sur un avocat du barreau de Lubumbashi. Le cas de ce dernier est bien particulier et pour cela, la police se doit d’opérer avec beaucoup de minutie

0
0
0
s2sdefault