INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES

RDC – SANTE : FELIX TSHISEKEDI CONVOQUE UN CONSEIL EXTRAORDINAIRE SUR LE CORONAVIRUS. AFRIK-INFORM

 

Ce mardi 17 mars, un 4ème cas de COVID-19 a été signalé en RDC, par le ministre de la santé du pays. Une situation qui a sonné l'alarme, faisant ainsi bouger le président Félix Tshisékedi, qui a vite fait de passer à l'action, en présidant le conseil extraordinaire des ministres qu'il avait convoqué depuis vendredi dernier. Au menu, seul le sujet sur le CORONAVIRUS sera à l'ordre du jour.

Par Yves Konan Camara

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Comme on le sait tous, le COVID-19 fait des ravages dans plusieurs pays déjà. De nombreuses activités sportives, économiques, culturelles etc... sont aux arrêts dans le monde. Certains pays comme les USA et l'Italie par exemple, ont totalement fermé leurs frontières. La France a décidé de confiner sa population, et a suspendu toutes les activités et les regroupements jusqu'à nouvel ordre.

L'Afrique qui jusqu'ici était le continent le moins touché, commence a enregistrer de part et d'autres des cas inquiétants. Ces malades proviennent exclusivement des pays touchés par cette maladie, qui été qualifiée de « pandémie » par l'OMS.

A lire...MONDE – SANTE : HISTOIRE TRAGIQUE DU PREMIER DOCTEUR CHINOIS À AVOIR LANCÉ L\'ALERTE SUR LE CORONAVIRUS. AFRIK-INFORM

Ce nouveau cas recensé en RDC ce mardi est un citoyen congolais âgé de 34 ans revenu des USA, ayant fait escale en France. Le ministre congolais de la santé a ainsi affirmé que 600 personnes ayant été en contact avec les 4 cas positifs, sont eux également en observation dans un centre spécialisé.

Les Congolais ont donc leurs regards tournés vers le gouvernement, dont ils espèrent la prise de décisions responsables pour leur pays déjà meurtri par des années d’Ebola, dont la propagation vient juste d’être estompée. On a également les massacres perpétrés par des groupes armés dans l’est du pays ayant coûté la vie à plusieurs citoyens. Pour ces derniers, une nouvelle épidémie dévastatrice serait une épreuve de trop pour la République Démocratique du Congo qui n’a pas connu une véritable paix depuis la chute du dictateur Mobutu, en 1997.

En attendant les décisions de ce Conseil des ministres, il est à signaler que cinq hôpitaux identifiés à Kinshasa seront réhabilités et équipés pour assurer le traitement des malades. Il s’agit de l’hôpital de Ngaliema, la Clinique kinoise, l’hôpital de la Rive, l’hôpital de Kinkole et celui de l’amitié sino-congolaise.

0
0
0
s2sdefault