AFRIQUE DU SUD : 19 ANS PLUS TARD UNE FEMME CONDAMNEE A 10 ANS DE PRISON POUR AVOIR ENLEVE UN BEBE.

 Le pays de Nelson Mandela est en émoi pour cette affaire dont la tournure ne cesse de surprendre. Un bébé de sexe féminin enlevé par une femme qui va ensuite l’élever comme sa propre fille pendant 19 ans, cela passionne les débats. Jusqu’à la prise de position inattendue du bébé devenu jeune femme.

Habib Hassana

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Une Sud-Africaine de 52 ans, reconnue coupable de l’enlèvement d’un nouveau-né il y a 19 ans, a été condamnée à dix ans de prison. Elle était jugée pour avoir enlevé, en avril 1997, un bébé de trois jours dans une maternité du Cap. Elle avait ensuite donné le prénom de Zephany à l’enfant avant de l’élever comme sa propre fille.

« Vous ne pouvez pas voler un enfant et espérer que la société ou la justice accepte ça. C’est un crime », dira le juge John Hlophe qui, en rendant sa sentence a estimé que le crime était prémédité et trop grave pour échapper à une peine de prison, selon le site News24. Dans sa décision, le magistrat a toutefois retenu certaines circonstances atténuantes, comme le casier judiciaire vierge de la prévenue, dont l’identité n’a jusque-là pas été dévoilée. Le procureur s’est satisfait de la peine de 10 ans prononcée contre la femme, bien que ses réquisitions aient porté sur 15 ans de prison.

Mais cette condamnation ne marque que l’épilogue d’une affaire débutée en début 2015 par le plus grand des hasards. Des lycéens avaient alors remarqué une troublante ressemblance entre Zephany, qui entrait en classe de terminale, et la jeune Cassidy Nurse, une nouvelle élève de son établissement du Cap. Mis au parfum, les parents de Cassidy (qui étaient toujours à la recherche de leur fille aînée et célébraient son anniversaire chaque année, ne perdant pas espoir de la retrouver) avaient contacté la police, et, coup de théâtre, les tests ADN avaient révélé que la jeune fille était effectivement leur enfant.

Sans le savoir, la famille Nurse avait vécu à quelques kilomètres seulement de leur fille kidnappée. « Maintenant je veux construire une relation avec ma fille, c’est tout », a d’ailleurs déclaré à l’issue de l’audience Morne Nurse, le père biologique de Zephany. Mais selon des médias locaux, coup de théâtre, la jeune fille aujourd’hui âgée de 19 ans, serait retournée vivre dans la maison où elle a grandi, avec l’homme qu’elle a toujours cru être son père, disant attendre patiemment que sa « mère » sorte de prison.