BÉNIN – ÉDUCATION : LA FONDATION CLAUDINE TALON INVESTIT PLUS DE 450 MILLIONS DE FCFA POUR LA RÉNOVATION DE 390 ÉCOLES

Écrit par Afrik-Inform. Publié dans Société

390 écoles primaires,  pour l’amélioration de l’hygiène et l’assainissement en milieu scolaire...

Au final, 390 écoles primaires, réparties dans les 28 communes du pays qui sont visées par ce projet dont le but est l’amélioration de l’hygiène et l’assainissement en milieu scolaire. La fondation a signé ce jour une convention de partenariat avec l’ONG Aide et Action pour la mise la mise en œuvre de la phase pilote du projet.

Par Thierry NDASSA

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Déjà considérée par de nombreux africains comme la 1ère dame la plus charismatique du continent, Claudine Talon lance au travers de sa fondation un projet d’amélioration de l’hygiène et de l’assainissement dans les écoles primaires au Bénin. « Je rêve d’une nation où chaque enfant atteint l’âge adulte et où les mères restent en bonne santé pour connaître la joie de devenir grands-mères. Tel est mon idéal ». Pour l’épouse de Patrice Talon, assurer une éducation de qualité pour tous enfants béninois nécessite entre autres, la disponibilité d’infrastructures et d’équipements, en vue de favoriser un accès équitable et la rétention des écoliers dans le système éducatif. C’est dans ce but que la Fondation Claudine Talon a signé, une convention de partenariat avec l’ONG Aide et Action pour la mise en œuvre du Projet d’amélioration de l’hygiène et de l’assainissement dans les écoles. Ce projet permettra de mettre à la disposition de 390 écoles primaires dans vingt-huit (28) communes du Bénin, au nombre desquelles vingt-cinq (25) sont déclarées et reconnues à besoins prioritaires, des infrastructures et équipements d’hygiène et d’assainissement propices à des apprentissages de qualité pour la période 2016-2019. La Fondation Claudine Talon entend ainsi, apporter sa contribution aux côtés du Gouvernement et d’autres partenaires techniques et financiers pour que tous les enfants béninois, aient un accès équitable à une éducation de qualité.

Pour la phase pilote du projet d’amélioration de l’hygiène et de l’assainissement dans les écoles, qui durera un an, 70 écoles primaires dans cinq (05) communes, à savoir Adjarra, Aguégués, Avrankou, Sô-Ava et Porto-Novo ont été retenues pour un montant estimatif de Quatre Cent Cinquante Huit Millions Six Cent Quatre Vingt Dix Huit Mille Deux Cent Cinquante (458 698 250) FCFA. Ainsi, elles seront équipées en infrastructures d’hygiène et assainissement : (i) blocs de latrines séparés garçons-filles munis de murette de protection et de dispositifs de lavage des mains et de passerelles pour enfants à mobilité réduite, (ii) postes de lavage des mains, (iii) mini-forages équipés de pompes manuelles, là où c’est nécessaire.

Les 46 227 élèves des établissements scolaires bénéficiaires du projet vont acquérir des connaissances et adopter des comportements favorables à la bonne hygiène et à l’assainissement à l’école et dans leur milieu familial. Par ailleurs, le projet appuiera les élèves à la participation citoyenne, en les éduquant au leadership et à d’autres compétences de vie courante comme la culture de la paix et du dialogue. Aussi, les conditions d’accueil, de maintien et d’épanouissement des enfants à l’école seront-elles renforcées, y compris le développement des espaces ludiques équipés et les écoles accompagnées dans la mise en place de haies vives servant de clôtures pour les écoles. La Fondation Claudine Talon et son partenaire d’exécution, l’ONG Aide et Action, entendent s’appuyer sur la mobilisation sociale et une participation efficace de tous les acteurs communautaires, éducatifs et sanitaires pour l’atteinte des objectifs du projet.

La Fondation Claudine Talon a pour vocation d’améliorer les conditions de vie des femmes et des enfants en situation difficile au Bénin. Dans ce but, la fondation met en place des solutions innovantes pour résoudre les problèmes de santé, d’hygiène et de cadre de vie inhérents à la précarité des femmes et de leurs enfants.