SANTE: LES BIENFAITS DE DORMIR ENTIEREMENT SANS HABITS.

Écrit par Afrik-Inform. Publié dans Société

Le contact peau contre peau permettrait en effet de libérer l'hormone de l'amour...

 
La science est catégorique : les personnes qui dorment nues auraient un meilleur sommeil que celles qui portent un pyjama pendant la nuit. Et ce ne serait pas le seul bénéfice...
Vous l'aimez votre pyjama confortable que vous enfilez aussi vite que vous avez jeté vos vêtements en rentrant du travail ? Et bien oubliez-le ! Nous faisons le point sur les dernières recherches scientifiques démontrant tous les avantages à dormir nu. Et il y en a vraiment... Beaucoup.
Tout part de la température du corps lorsque nous dormons nu. Sans pyjama ou tout autre vêtement, notre corps est plus froid ce qui permettrait de mieux s'endormir et d'avoir un sommeil plus profond. Les chercheurs ont ainsi trouvé un lien entre la température corporelle et l'activité neuronale impliquée dans les cycles du sommeil.
En gros, plus nous sommes chauds, plus notre sommeil est perturbé. Mais une différence de seulement 0,4°C permettrait déjà d'améliorer le repos. Reste que le sommeil n'est pas le seul aspect affecté pas notre tenue nocturne.
Un effet sur la santé et l'humeur
Côté santé, là aussi, la nudité semble avoir des effets positifs. Chez les femmes sujettes aux mycoses vaginales, dormir nu permettrait de prévenir les infections, le sexe n'étant plus enserré dans des sous-vêtements. Pour la même raison, chez la gente masculine, la fraîcheur serait favorable à la production de spermatozoïdes.
La nudité aurait aussi du bon si vous dormez avec votre partenaire. Le contact peau contre peau permettrait en effet de libérer l'hormone de l'amour : l'ocytocine, tout en réduisant le niveau de cortisol, l'hormone du stress. Augmentation de l'efficacité du système immunitaire, diminution de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque, autant de bienfaits qui permettrait de se lever du bon pied le matin !
Alors vous l'abandonnez votre  pyjama ou pas?
Laissez nous un commentaire.
La redaction, Afrik-inform.com