SOMALIE : LE JAPON AU SECOURS DE LA MORTALITE INFANTILE

Écrit par Afrik-Inform. Publié dans Société

le projet atteindra 200.000 femmes somaliennes en âge de procréer, y compris les adolescentes dans certaines localités cibles.

Faisant suite à la montée en puissance de la mortalité infantile en Somalie, le gouvernement japonais accorde 1,067 million de dollars au Fonds des Nations Unies pour la population/Somalie (FNUAP). En vue de soutenir   des programmes visant à renforcer le système de santé dans ce pays, en mettant l’accent sur les rapatriés et les communautés marginalisées.

Bianca Fatou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Il est apodictique de rappeler que ce programme consiste à accélérer la réduction de la mortalité maternelle et néonatale en Somalie. Le représentant du FNUAP, M. Nikolai Botev, a remercié le gouvernement japonais affirmant que ce pays est un partenaire fiable dans la quête d'un taux de mortalité maternelle et néonatale nul.

Non sans avoir indiqué que le projet devrait atteindre 200.000 femmes somaliennes en âge de procréer, y compris les adolescentes dans certaines localités cibles. Outre, « Les soins de santé génésique, maternelle, néonatale et soins destinés aux adolescents doivent être améliorés et mis à la disposition de toutes les filles et femmes de Somalie. Il s'agit de renforcer les systèmes de santé du pays, en les rendant accessibles et abordables aux femmes et aux filles somaliennes, en particulier les groupes vulnérables et marginalisés », a déclaré Botev dans un communiqué publié cette semaine à Nairobi. En réaffirmant à cette occasion l’engagement du FNUAP à soutenir la disponibilité et l'utilisation accrue de services intégrés de santé sexuelle et génésique.