SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

MALI : EMMANUEL MACRON APPORTE L’APPUI DE LA FRANCE POUR LUTTER CONTRE LE TERRORISME AU SOMMET DU G5.

5 000 hommes seront chargés de lutter contre la menace jihadiste. La France apportera une aide technique et financière. Très attendu, le sommet du G5 Sahel, le président français à réitérer le soutien de la France. C’était ce dimanche à Bamako au cours du sommet du G5 Sahel qui regroupe les cinq pays les plus exposés à la menace terroriste au Sahel.

Par Bianca Fatou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ce dimanche 2 juillet, à Bamako, au Mali, en présence des chefs des États de la Mauritanie, du Niger, du Tchad, du Burkina Faso et du Mali la création d’une force militaire conjointe décidée par ces cinq pays lors d’un premier sommet en février, et saluée depuis par l’Union africaine et le Conseil de sécurité de l’ONU sera effective. Les présidents Ibrahim Boubacar Keïta du Mali, Idriss Déby Itno du Tchad, Mohamed Ould Abdelaziz de la Mauritanie, Roch Marc Christian Kaboré du Burkina Faso et Mahamadou Issoufou du Niger ont promis d'apporter chacun plus de 6 milliards de francs CFA, qui s'ajouteront aux 32 milliards de francs CFA promis par l'Union européenne.

 Après deux ans de discussions, les cinq pays du Sahel se sont mis d'accord en février sur la création d'une force régionale, idée soutenue de longue date par Paris, qui aura la possibilité d'agir au-delà des frontières et se concentrera sur la zone limitrophe entre le Mali, le Niger et le Burkina Faso.

Le financement de la force G5 Sahel coûtera plus de 270 milliards de nos francs a indiqué le président IBK lors de la conférence de presse avec son homologue français.

A lire...EDITO : EMMANUEL MACRON AU MALI : L’HUMILIATION AFRICAINE DE TROP

« Pas besoin de réunir tous les financements pour commencer », a déclaré Emmanuel Macron qui a annoncé une aide logistique française de 70 véhicules tactiques et du matériel de transmission et de protection équivalente à plus de 5 milliards de francs CFA d'ici la fin de l'année.

Cette force, qui devrait débuter avec quelque 5.000 hommes, devrait compter à terme 10.000 hommes et établira son quartier général à

La France apportera un soutien opérationnel accru, via Barkhane, opération qui compte quelque 4.000 hommes, en fournissant "conseils, assistance et accompagnement au combat", a précisé le président français.

Paris mettra à la disposition de cette force régionale 70 véhicules tactiques, du matériel de communication, une aide en infrastructures et transmissions, ainsi qu'un soutien à la mise en place des centres de préparation à l'engagement opérationnel, au Burkina Faso, au Niger et au Mali".

Cette "alliance pour le Sahel" sera également assortie d'un volet humanitaire avec un engagement français de 200 millions d'euros pour des "initiatives transfrontières sur les zones de crise" dans les domaines de l'éducation, de l'agriculture et des énergies renouvelables.

0
0
0
s2sdefault