GABON : LE PAYS D’ALI BONGO EN TÊTE DES PAYS CONSOMMATEURS D'ALCOOL EN AFRIQUE

Écrit par Afrik-Inform. Publié dans Société

Le remporte la palme d'or , dans la quasi-totalité des catégories d’alcools (bières, vins, spiritueux)

 

L'Organisation mondiale de la Santé a appris www. Afrik-inform.com vient de publier son nouveau classement sur la consommation d'alcool dans le monde. A l'échelle africaine, le Gabon prend la tête du classement avec 9,01 litres d'alcool pur consommés par an et par habitant de plus de 15 ans.

 

Bianca Fatou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

En Afrique du Nord, la Tunisie occupe la 33e à l'échelle du Continent et l'Algérie l'avant-dernière place sur un total de 49 pays recensés par l'organisation onusienne. À l‘échelle africaine, le Gabon arrive en tête des pays africains étudiés avec une moyenne de 9,01 litres d’alcool pur par an et par habitant de plus de 15 ans. Il est suivi du Nigeria 8,9 litres, de l’Ouganda 8,33 litres, de l’Afrique du Sud 7,77 litres et du Rwanda 7,12 litres. Au Tchad, par exemple la consommation annuelle culmine à 33,9 litres. En Gambie, elle atteint 30,9 litres, au Mali, 29,3 litres, tandis qu’aux Emirats Arabes Unis, elle s’élève à 32,8 litres.

Autre particularité, note l’OMS, les pays musulmans ne sont pas épargnés par la consommation de l’alcool. En Afrique du Nord, la Tunisie occupe la 33e place avec 1,26 litre d’alcool pur par an et par habitant de plus de 15 ans ; le Maroc à la 43e place avec 0,45 litre, et l’Egypte au 45e rang avec 0,20 litre. L’Algérie quant à elle arrive à l’avant-dernière place sur un total de 49 pays recensés en Afrique avec 0,11 litre par an et par habitant de plus de 15 ans, juste devant le Niger, selon l’OMS.

L’OMS estime que l’usage nocif de l’alcool entraîne 2,5 millions de décès chaque année, en grande partie parmi les jeunes. La consommation d’alcool est le troisième facteur de risque de maladie dans le monde.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de publier son dernier classement sur la consommation d'alcool par pays. A l'échelle du continent africain, c'est le Gabon qui arrive en tête avec une moyenne de 9,01 litres d'alcool pur consommé par an et par habitant de plus de 15 ans. Le Gabon est suivi du Nigéria (8,9 litres), de l'Ouganda (8,33 litres), de l'Afrique du Sud (7,77 litres) et du Rwanda (7,12 litres).

En Afrique du Nord, la Tunisie occupe la 33e place avec 1,26 litre d'alcool pur par an et par habitant de plus de 15 ans ; le Maroc à la 43e place avec 0,45 litre, et l'Egypte au 45e rang avec 0,20 litre. L'Algérie quant à elle arrive à l'avant-dernière place -sur un total de 49 pays recensés en Afrique- avec 0,11 litre par an et par habitant de plus de 15 ans, juste devant le Niger, selon l'OMS.

A l'échelle mondiale, les Américains «se limitent» à 8,55 litres et les Chinois à 5,75 litres. Le champion dans ce classement désigné par l'OMS est le Belarus avec une moyenne annuelle de 14,3 litres.

Dans certains pays, notamment musulmans, les buveurs, très minoritaires, ont tendance à lever le coude plus que de raison... Au Tchad, la consommation annuelle d'alcool culmine à 33,9 litres. En Gambie, elle atteint 30,9 litres et au Mali, 29,3 litres et même aux Emirats arabes unis, elle s'élève à 32,8 litres.

Par genre et sur une moyenne de 10,9 litres d'alcool par an, la consommation d'alcool à l'échelle mondiale s'établit à 11,8 litres chez les hommes, et à 8,5 litres chez les femmes.

Concernant la prévalence de la consommation excessive d'alcool, elle arrive à 0,7% chez l'ensemble des hommes de la population, et à 5,5% chez les hommes consommateurs. En revanche, elle n'atteint qu'un pourcentage minime de 0,1% chez les femmes de la population totale, et de 2,2% chez les femmes consommatrices.

Au Gabon, prendre une bière l’après-midi, entre une pause, après l’exercice physique, l’école ou le travail est une pratique désormais ancrée dans la conscience collective. Une habitude locale cautionnée voire justifiée par de nombreux citoyens. En effet, certains mettent cette déviance à l’actif du manque de loisirs. Toutefois, ladite pratique n’est pas sans conséquences sur l’image du pays. Et pour cause le dernier rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sur la consommation d’alcool à travers le monde, loge le Gabon en tête du peloton africain avec une moyenne annuelle de 9,01 litres/ an pour un individu âgé de plus 15 ans. Cette classification n’est pas la première du genre. Depuis plusieurs années, des agences d’alertes publient de nombreuses études qui jouent en défaveur du Gabon dans le domaine de la consommation d’alcool.

Pour rappel, en 2014, toujours selon un rapport de l’OMS, le pays occupait déjà cette première place. A ce jour le rang du Gabon est toujours le même. Pis encore, dans la quasi-totalité des catégories d’alcools (bières, vins, spiritueux), le Gabon remporte la palme d’or.