Debordo à nouveau interpelé à l'aéroport de Douala et passport retiré

Le passport de l'artiste Ivoirien #Debordo vient d'être retenu par le Commissaire de la délégation régionale de la Sûreté Nationale pour le Littoral.

Par CarlosTHIE

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Initialement invité au Cameroun pour la soirée dedicasse de l'artiste Mimipary qui eut lieu la 10 février à la place st Josué, Debordo très régulier au pays de #petit-pays avait demandé à Mimipary d'aller prendre l'avance pour une prestation du 12 fevrier qu'il avait négocié à l'avance et à distance avec la #Sanza de Yaoundé.

Le montant total négocié entre Debordo et la sanza était 2 000 000 FCFA. ( 1 500 000F à récupérer pour lui par mimipary et le reste 500 000  à payer le 12 à la sanza avant la prestation de Debordo. Mimipary étant sûr que son parrain (Debordo) viendra prend l'avance à la sanza et par la même occasion elle prend des engagements y relatifs.

Les 1 500 000 sont immédiatement transférés à Debordo ( Reçus du mandat).

Les conditions de Debordo pour accompagner Mimipary à sa soirée dédicace étaient: 03 billets d'avion allé et retour pour lui-même, son manager et son danseur, la prise en charge de leur logement et nutrition pendant le séjour au cameroun,  ce qui a été respecté.

La soirée dédicace le 10 février s'est passé sans incident.

Rendez-vous le 12 à la Sanza.

Une fois à la Sanza, ayant appris que Arafat était là à la veille et qu'il aurait eu 4 000 000 F comme Cachet, Debordo propose à Mimipary de lever les enchères; Mimipary s'oppose lui demandant simplement de respecter ses engagements. C'est à ce moment que #Lenfant_Gâté se fâche et va avec son manager et son danseur dans son Hotel snobant le public qui attendait.

Une convocation de la sanza est adressée à Mimipary pour contrat non exécuté avec une réclamation de 4 000 000 FCFA comme frais de compensation du préjudice subit par la boîte de nuit. Mimipary à son tour dresse une convocation contre Debordo pour escroquerie et abus de confiance.

Sachant l'arrivée de la police dans son hôtel, Debordo s'est enfermé dans sa chambre, obligeant les agents d'entrer de force pour l'amener à la DPRJ Yaoundé pour audition et ouverture d'enquêtes. 

Debordo méconnaît d'abord mimipary, et, voyant les preuves ( notamment le transfert à son nom), il se ressaisi et propose de faire un show de compensation à la #sanza les 16 et 17 mars 2016. Se faisant tard le jeudi 18 février pour matérialiser ces accords, l'enquêteur demande aux concernés (mimipary, Debordo, les représentants de la sanza) de revenir le lendemain vendredi à 9heures pour en finir donc hier vendredi.

Les responsables de la Sanza en occurrence monsieur Serge Tamba et son patron, constatant la neutralité de mimipary décident d'engager une campagne de dénigrement à l'encontre de cette dernière, ils vont en dehors du commissariat s'entendre à nouveau avec Debordo et cherche à l'exfiltrer du Cameroun, Méprisant l'enquêteur, et la police du Cameroun.

Joint au téléphone hier vendredi par nos soins, Serge Tamba communicateur de la sanza nous dit que Mimipary est recherchée pour avoir escroqué 2 000 000Fcfa et qu'il a un mandat d'amener contre elle. Toujours hier vendredi, alors que Debordo ne s'est pas présenté à la DPRJ Yaoundé, contre toutes attentes il apparaît en direct à Canal2 dans l'émission C'Comment faisant des déclarations dégradantes, méprisantes et insultantes à l'endroit de mimipary.

Ce Samedi matin à 11heures, nous sommes informé d'une nouvelle interpellation de Debordo à l'aéroport de Douala, (panique totale) alors qu'il rentrait dans son pays la belle Côte d'Ivoire. La police de l'aéroport Internationale de Douala a conduit #Debordo, son #manager et son danseur à la Délégation Régionale de la Sûreté Nationale.

 

Nous avons trouvé #lenfant_gâté et son manager à Douala Bonajo, tristes et affaiblis en compagnie de mimipary le Commissaire et l'enquêteur.

Debordo voyant la situation se compliquer davantage Pour lui dit ceci presque en pleurant " mimi pardon arrangeons-nous, pardon je veux rentrer dans mon pays, monsieur le commissaire pardon j'ai l'asme, mille escuses pour des propos adressés sur la chaîne Cana2, je reviendrai chanter le 17 mars pour compenser "

Le commissaire au final a retenu les pasports de Debordo et son manager et a convoqué le propriétaire de la sanza lundi 22 fevrier à la délégation régionale de la sûreté Nationale pour le Littoral. 

Mimipary souhaite simplement que la vérité soit établie et que la sanza officiellement la décharge de l'argent pris pour Debordo.

Affaire à suivre

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Suivez nous sur facebook pour avoir la primeur des infoshttps://m.facebook.com/afrik-informcom-1060167444007401/