RWANDA : PAYS LE PLUS PERFORMANT D’AFRIQUE D’APRES LE CLASSEMENT DOING BUSINESS 2018.

 

Les résultats du  classement Doing Business 2018 viennent de paraitre.Le Rwanda et le Maroc comme l'année dernière ont encore les meilleures performances africaines.  Et  Kigali, qui fait son entrée dans le top 50 mondial.

Par Christ pharel

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Signalons que depuis quinze ans déjà, la Banque mondiale mesure chaque année la qualité de l’environnement des affaires à travers le monde, avec son classement Doing Business, dont l’édition 2018 vient de paraître. 190 économies sont passées à la loupe, à travers des critères qui vont de l’électrification à la facilité de création d’entreprise, en passant par la pression fiscale et la protection du droit à la propriété. En tête du palmarès, comme l’année dernière, la Nouvelle-Zélande, Singapour et le Danemark se partagent le podium.

Le premier pays africain à apparaître dans ce classement est l’île Maurice, qui décroche la 25e place : un retour en grâce après son écart de 2017, où il avait perdu 17 places pour ne figurer qu’en 49 e position.

Deuxième Africain du palmarès, le Rwanda fait son entrée dans le top 50 en passant de la 56e à la 41e place. Même si cette progression n’est pas aussi spectaculaire que celles du Nigeria, du Malawi, de Djibouti et de la Zambie, qui figurent dans le top 10 des pays où le climat économique s’est le plus amélioré par rapport à l’année précédente selon les critères de Doing Business, elle consacre la politique volontariste menée dans le pays. Et les résultats sont tangibles : le revenu moyen par habitant et par an est remonté à 700 dollars (environ 595 euros), après être tombé à 150 dollars en 1994, et même les ruraux, qui constituent 75 % de la population, ont vu leurs gains augmenter d’un tiers sur la même période.

Au Maghreb, le Maroc reste sensiblement à la même place (il passe de la 69e à la 68e place), mais la Tunisie et l’Algérie, confrontées à la crise des hydrocarbures et où les finances publiques montrent des signes de faiblesse, cèdent respectivement 11 et 10 places pour passer en 88e et 166e position.

La Libye, toujours en proie à une instabilité politique, remonte péniblement de la 188e à la 185e place. Le dernier rapport du FMI sur les perspectives régionales en Afrique du Nord se veut pourtant plutôt optimiste sur l’avenir économique de ces pays.En Afrique de l’Ouest, c’est le Ghana qui signe la meilleure performance et se classe à la 120e place, suivi par le Cap-Vert (127e). La Côte d’Ivoire et le Sénégal se suivent aux 139e et 140e places.

Quant aux pays de la Cemac, ils figurent tous les six dans le dernier tiers du classement, et c’est la Guinée, pourtant à la 153e place, qui s’en sort le mieux.