CAMEROUN - LIONS INDOMPTABLES : QUI POUR CONDUIRE LES CHAMPIONS D’AFRIQUE ? AFRIK-INFORM

 

Alors qu’une short list de cinq techniciens a été arrêtée il y a plusieurs mois, le choix final continue de se faire attendre. Une situation injustifiée qui fait perdurer le flou au sein de la sélection nationale fanion, appelée à défendre son titre de champion d’Afrique à domicile dans moins d’un an.

Par Hervé Junior Menom

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

On croyait pourtant être sorti de l’impasse avec le dévoilement de l’identité des cinq meilleurs candidats pour le poste il y a quelques mois. Certains observateurs allaient même jusqu’à parier que l’élimination en coupe du monde de l’Iran dirigée par Carlos Queiroz, grandissime favori pour reprendre les Lions, accélérerait les choses. Que non ! La situation reste bloquée, et le flou encore plus persistant.

DÉSISTEMENTS

A en croire plusieurs sources, cette situation alambiquée serait d’abord la conséquence de la lassitude et du désistement de certains candidats. L’allemand Antoine Hey et le gallois John Benjamin Toschack seraient en effet déjà passés à autre chose. Frustrés d’être considérés par les dirigeants camerounais comme des choix par défaut. Dans la hiérarchie, ils passaient après Carlos Queiroz. Quant au premier, ex sélectionneur du Rwanda, il a préféré déposer ses valises au Myanmar et le second, ancien entraineur de Njitap et d’Eto’oau Real Madrid est annoncé à Téhéran pour la succession de Carlos Queiroz.

LE LÂCHAGE DE QUEIROZ

Toujours d’après nos sources, Philippe Troussier et Alain Giresse auraient déçus lors des entretiens. De ce fait, Carlos Queiroz restait donc jusqu’ à la fin du mois de juin le choix numéro 1 des dirigeants camerounais. Un soutien pour le technicien portugais partagé d’ailleurs par tous, selon nos sources.  Alors qu’on pensait l’avoir déjà enrôlé, voici que depuis quelques jours on évoque un rétro pédalage de l’ancien entraineur sélectionneur du Portugal et de l’Afrique du Sud. Carlos Queiroz sur le départ de la tête de la sélection d’Iran, manifesté par un refus de prorogation de contrat, ne donne plus de suite aux sollicitations du Cameroun. Que s’est t-il passé ?

Auteur avec la ‘’Team Melli’’ (surnom de la sélection iranienne) d’un bon Mondial 2018 l’ancien adjoint de Sir Alex Ferguson à Manchester United bénéficierait t-il aujourd’hui de bien meilleures offres que celle du Cameroun ? Le Cameroun lui servait t-il juste de faire valoir ? Dans tous les cas, on s’activerait déjà du côté de tsinga, pour la proposition d’un autre nom.

A lire...SPORT - CAMEROUN: COUP DE TONNERRE ! LA FIFA IMPOSE UN COMITÉ DE NORMALISATION À LA FECAFOOT.

La piste GEORGES LEEKENS Est désormais évoquée Le nom de cet ancien International et Sélectionneur des ‘’Diables Rouges’’ de Belgique, revient avec beaucoup d’insistance. Libre en ce moment, l’homme de 69ans a l’avantage de connaitre le continent africain. Malgré des passages sans véritable succès, il a dirigé la sélection Tunisienne de 2014 à 2015, et par deux fois l’équipe d’Algérie. D’abord en 2003, et de 2016 à 2017. Deux nations importantes du football africain. Homme de caractère il est connu pour ses démissions subites et ses coups de sang légendaires. Dernière illustration, son limogeage le 18 juin de la sélection nationale hongroise à cause d’un abandon de poste.

0
0
0
s2sdefault