CAMEROUN - SPORT : PAUL BIYA VOLE AU SECOURS DU FOOTBALL CAMEROUNAIS! AFRIK-INFORM

 

En guise de réaction à la décision de la LFPC ( Ligue de Football Professionnelle du Cameroun) de suspendre les championnats de football  d’élite au Cameroun, le Chef de l’Etat Paul Biya en personne a ordonné la reprise immédiate des matchs de la 30e journée d’Elite one et de la 25e journée d’Elite two. Mais comment a t-on fait pour en arriver là ? 

                                                                                                                   Par Hervé Junior MENOM

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.;


Le weekend a été animé ! Non pas dans les stades de la République comme cela était attendu,  mais plutôt dans les bureaux de la Ligue de football Professionnel du Cameroun (LFPC). Et c’est le Jeudi 5 juillet 2018 que survient le 1er coup de théâtre. Alors que les équipes ont rallié les différentes villes et s’échauffent pour disputer les matchs comptant pour les 30e et 25e journées d’élite one et two, Pierre Semengue publie un communiqué qui a l’effet d’une bombe. En accord avec le syndicat des clubs d’élite du Cameroun (SYCEC), le président de la LFPC informe l’opinion de l’arrêt momentané des championnats de football d’élite pour ‘’défaut de moyens techniques’’

Indignation L’information lourde de conséquences surtout dans une nation de football comme le Cameroun, fait rapidement le tour du pays. Elle s’étend même au - delà des frontières et partout l’indignation et  les interrogations sont grandes : "Comment le Cameroun en est t- il encore à ce niveau ? Pourquoi la prise d’une décision si  extrême à moins de 5 journées de la fin des championnats ? Pourquoi un tel amateurisme dans l’administration du football dans un pays qui s’apprête à organiser la plus grande compétition de sport du continent ? Comment dans le pays des Lions Indomptables cinq fois champions d’Afrique, il n’existe toujours pas de sponsor crédible pour accompagner le foot professionnel ?"  Le  monde entier est choqué ! Et pendant qu’il en est encore à s’interroger,  survient le 2e coup de théâtre. 

A lire...CAMEROUN - LIONS INDOMPTABLES : QUI POUR CONDUIRE LES CHAMPIONS D’AFRIQUE ? AFRIK-INFORM

Le Politique s’en mêle Paul Biya se saisi donc du dossier instruisant à son gouvernement de le régler dans les brefs délais. C’est en tout cas ce qui ressort  du  2e communiqué servi à la presse par Pierre Semengue Vendredi 6 juillet peu avant midi. « Compte tenu de l’avance des 45 millions de la Fédération Camerounaise de Football dont 15 millions de FCFA en espèce et 30 millions de FCFA par virement, la haute hiérarchie  en l’occurrence le Président de la République et le Premier Ministre prescrivent la reprise des compétitions de football professionnel ». C’est le happy end ou du moins ce qui en tient lieu. Une sortie de crise qui se justifie bien sur par  l’influence de Pierre Semengue,  général d’armées  et ex chef d’état- major des armées camerounaises mais également par la volonté politique décidée à éviter au Cameroun une humiliation stupide à quelques semaines de la prochaine visite d’inspection des chantiers de la Coupe d'Afrique des Nations par la Confédération Africaine de Football

Après cet arbitrage venu du sommet de l’Etat,  il y aura donc bel et bien  "match" ces 10 et 11 juillet après les faux départs du 8 et du 10 juillet. Et malgré ce retour au calme annoncé, reconnaissons que nous ne sommes pas encore totalement sortis de l’auberge en ce qui concerne la gestion de notre football.  Avec une crise de confiance qui prend de l’épaisseur entre les dirigeants Dieudonné Happy – Pierre Semengue – Pierre Ismael Bidoung Mpwat. Un intérim qui semble s’éterniser à la Fecafoot et  la haine quasi viscérale que se vouent les différents acteurs de ce mouvement sportif,  on a presqu’envie de se demander ‘’à quand le prochain scandale’’ ?

0
0
0
s2sdefault