SUPPORTER N °1 DU FOOTBALL
VOTRE SITE DE PARI EN LIGNE
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT
TECNO CAMON 11, LE SMARTPHONE QUI VOUS CONVIENT

CAMEROUN : LA PERSONNIFICATION DE LA CAN DISQUALIFIE LE CAMEROUN. AFRIK-INFORM

 

Certains s'étonnent que tout le monde ne fasse pas le  deuil après la perte de l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations par le Cameroun. On a voulu personnifier cette CAN en l'associant à l'image du président.

Par Carlos Thie

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ses partisans ont dit que c'était "SA" Can et qu'il ne pouvait pas organiser des élections pour que quelqu'un d'autre vienne la présider... une frange de la population s'en est sentie exclue. En l'occurrence les non militants du RDPC à tort peut-être.  C'était pour SA gloire, pour SA prestance, pour SA magnificence. D'ailleurs les affiches de cette CAN, qui voit-on dessus ? Lui et lui seul. Pas le peuple camerounais dans son ensemble. On a appelé au patriotisme que quand les choses allaient mal après les déclarations d'Ahmad Ahmad.

Quand on va encore plus en profondeur dans l'organisation avec des stades préfabriqués et importés de l'étranger, rejetant encore une partie  des emplois qui auraient pu être créés et des entreprises locales au profit des étrangers, alors que c'est le contribuable qui va payer la facture. Ajouter à cela la guerre qui sévit en zone anglophone, quelque chose qui aurait dû être sa priorité. "On ne fête pas dans un pays en deuil". Non.

A lire...SPORT - FOOTBALL: LA FIFA MENACE DE SUSPENDRE CERTAINES FÉDÉRATIONS AFRICAINES. AFRIK-INFORM

Oui, il faut comprendre pourquoi certains se réjouissent de cet échec retentissant. On va revenir aux vrais priorités et finir avec la distraction (l'essentiel et non le superficiel, le foot étant un jeu). Les priorités sont ailleurs, éducation, santé, économie...

Le Cameroun pays d'incongruité, un pays avec une fédération sous normalisation depuis des années, pays où on n'arrive pas à organiser une finale de la coupe à temps. On n’était pas prêt c'est tout.

"Peut-être" aussi que certains comprendront que pour diriger, il ne suffit pas de faire des incantations et des grands discours, mais il faut être sur le terrain et toucher du doigt les réalités. Quand j'entends que des gens veulent porter plainte contre la CAF, c'est bien l'illustration de cette arrogance et déconnexion des réalités. La CAF n'est pas responsable de nos échecs. C'est à nous d'en assumer la responsabilité. Et pire, ils ont été magnanime en nous offrant une porte de sortie plutôt des sanctions. Si on s'entête dans cette attitude contre-productive, ils pourraient revenir sur leurs décisions et nous sanctionner vu que nous n'étions pas prêts.

La vie nous met souvent de grandes claques pour qu'on change. Soit on gagne, soit on apprend. On ne perd que lorsqu’on n’a pas retenu la leçon. Mais si on continue d'être arrogant et oublier les leçons du passé, on est condamné à répéter les mêmes erreurs. Combien d'autres grands projets au Cameroun subissent les mêmes traitements sans que nous n'ayons la CAF pour frapper ?

0
0
0
s2sdefault