INSTITUT UNIVERSITAIRE DES GRANDES ECOLES DES TROPIQUES

AFRIQUE – FOOTBALL : QUE VALENT LES CAMEROUNAIS EN LICE AUX AWARDS DE LA CAF 2019? AFRIK-INFORM

 

En prélude à la remise de ses AWARDS qui auront lieu en janvier 2020, la Confédération Africaine de Football a publié une liste de diverses distinctions pour le compte de l’année 2019. Elles concernent aussi bien les hommes que les femmes, mais aussi les techniciens et les sélections. Le Cameroun qui y est fortement représenté a-t-il des raisons d’espérer remporter une ou plusieurs distinctions ?

Par Richard TESSOH (Stagiaire)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’année 2019 se termine dans divers domaines d’activité y compris le football. C’est l’heure des bilans, prix et distinctions. Chaque nation africaine évalue ses performances sur le terrain et la valeur, le rayonnement que ses joueurs et joueuses ont exprimé dans la saison en sélection et en club. Malgré une année en demi-teinte, le Cameroun se retrouve très présent dans plusieurs catégories.

Côté hommes, André Onana le gardien de l’Ajax d’Amsterdam, côté femmes, on retrouve deux lionnes indomptables Gabrielle Aboudi Onguene et Nchout Njoya Ajara. Côté techniciens,  le patron du banc de touche des lionnes indomptables de football, Alain Djeumfa, Côté sélection l’équipe nationale de football féminin du Cameroun.

Ajara Nchout Njoya est indiscutablement la nouvelle étoile montante de l’équipe nationale de football féminine du  Cameroun. Elle avait été très remarquée par ses performances lors de  la coupe du monde de football féminin France 2019. Son doublé face à la Nouvelle Zélande permettant à son équipe de se qualifier pour les huitièmes de finales est resté gravé dans la mémoire des passionnés de foot. L’une  de ses réalisations était d’ailleurs retenue pour le prix Puskas 2019 de la FIFA au titre du meilleur but de l’année aux côtés des légendes du jeu comme Lionel Messi. En club,  elle a fortement contribué à la qualification historique de son club, Valerenga de Norvège en League des champions. Avec au passage, une titre de vice-championne de Norvège.

La joueuse de 26 ans a inscrit cette saison 11 buts en 22 matchs de championnat. Avec les Lionnes indomptables du Cameroun, elle œuvre de la plus belle des manières pour la qualification de son équipe nationale aux jeux olympiques Tokyo 2020 en apportant confiance et performance à un poste où le poids de sa compatriote Gaëlle Enganamouit lui a longtemps empêché de s’exprimer valablement. Malgré ces atouts Nchout Ajara se retrouve en opposition avec son autre complice de l’attaque camerounaise sa compatriote Gabrielle Aboudi Onguene qui elle aussi, a fait une reluisante saison avec son club le CSKA Moscou en remportant le championnat russe.  Tout en pesant toujours autant sur le jeu de sa sélection dont elle est à la fois l’outil de percée et l’accélérateur d’attaques.

A lire...AFRIQUE - SPORT : BALLON D’OR 2019, UN VERITABLE CHEMIN DE CROIX POUR LES FOOTBALLEURS AFRICAINS. AFRIK-INFORM.COM

Pour André Onana qui certes n’a pas été chanceux avec l’équipe nationale du Cameroun lors de l’expédition égyptienne en juin dernier, a pratiquement tout raflé avec son club. Le championnat et la coupe des Pays-Bas. Il a été  un acteur remarquable dans la course de l’Ajax pour le titre en Ligue des Champions, à l’issue de laquelle il a terminé en demi-finale, battu par une équipe de Totthenam plus réaliste. Il aura également fait une apparition très remarquée à Paris ce 2 décembre, seul gardien africain nominé dans la catégorie des meilleurs  gardiens du monde, pour le nouveau trophée Yachine remporté par le brésilien de Liverpool FC, Alisson Becker. Le gardien camerounais est classé 7ème meilleur gardien au monde par l’IFFHS.

Alain Djeumfa qui a pris la tête de la sélection féminine après le limogeage de Joseph Ndoko au lendemain  de la débâcle  de ses pouliches à  la coupe d’Afrique Ghana 2018, a pu amener ses filles en huitième de finale de la récente coupe du monde de football.   

La bataille s’annonce donc rude pour tous et toutes. D’abord entre les deux joueuses camerounaises. Mais aussi contre les autres amazones africaines du football féminin Asisat Oshoala du Nigeria, Tabitha Chawinga du Malawi, Thembi  Kgatlana de l’Afrique du sud dans la catégorie meilleure joueuse africaine de l’année 2019. Entre les nominés camerounais et les autres illustres noms présents sur cette liste à l’instar de Hakim Ziyech du Maroc, Sadio Mané et Kalidou Koulibaly du Sénégal , Mohamed Salah de l’Égypte,  Riyad Mahrez, Ismail Bennacer et Youcef Belaili de l’Algérie, Odion Ighalo du Nigeria, et Pierre Aubameyang du Gabon.

 Les entraineurs féminins de l’année sont, outre Alain Djeumfa du Cameroun, Bruce Mwape de la Zambie, Clémentine Touré de la Côte-D’ivoire,  Désirée Ellis de l’Afrique du sud et Thomas Dennerby du Nigeria. Les équipes féminines de l’année sont le Cameroun, la Côte-d’Ivoire, l’Afrique du sud, et la Zambie.

 L’avenir est incertain, le doute plane, le suspens remue les lèvres. Rendez-vous donc en janvier pour le verdict final et le frisson de la victoire.

0
0
0
s2sdefault