CAMEROUN - SPORT : LA PÉPITE DU BASKETBALL JOËL EMBIID « LE MONSTRE DES 7 COLLINES » ÉCLABOUSSE LA N.B.A DE SON TALENT

A 22 ans seulement, ce camerounais de 2m18 et 125 kg, natif de Yaoundé fait ses débuts en NBA après deux années de blessures. Et déjà, les statistiques le prouvent, il jouera les premiers rôles lors de cette saison pour son équipe les Philadephia Sixers.

Par Habib Hassan

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Découvert à Yaoundé par la star camerounaise de basketball Luc Mbah a Mouthé en 2011, Joël Embiid, fils de Christine et Thomas Embiid décolle pour les Etats Unis et va se former à Gainesville en Floride où il tourne à 13 points, 10 rebonds et 2 contres de moyenne en 2012-2013. Il finira d‘ailleurs Classé sixième meilleur joueur de la promotion 2013 de son université. En janvier 2014, il est prédit comme futur N°1 de la Draft 2014 de la NBA (le championnat professionnel de basket aux Etats Unis) mais envisage de rester en NCAA (le championnat universitaire) encore une ou plusieurs saisons pour progresser. Pour mémoire, la draft c’est ce choix officiel des joueurs que les grands clubs de NBA ont à faire chaque année dans les championnats universitaires. Après deux graves blessures, Le 27 mars 2014, il se présente à la Draft 2014 de la NBA. Toutefois, sa cote baisse à cause de ses problèmes de dos et de blessure au pied. Néanmoins, et c’est là la preuve de son potentiel, Il est sélectionné par les Sixers de Philadelphie en 3e position de la draft américaine. C’est inédit. Un joueur blessé avec une indisponibilité d’au moins un an qui est choisi dans le top 3 des meilleurs joueurs devant intégrer le championnat professionnel, cela ne s’était jamais vu. Mais à la réalité, Joël Embiid ne jouera même pas un seul match de la saison 2014-2015. Et le 12 juillet 2015, les Sixers informent qu'Embiid manquera une seconde saison puisqu'il doit subir une nouvelle opération du pied droit. Embiid, c’est 2m18, 125 kg de muscle et tout cela à 22 ans seulement car il est né le 16 Mars 1994 à Yaoundé. Avec sa taille, (celui qu’on baptise désormais « le monstre des 7 collines » en souvenir de sa ville d’origine Yaoundé) est un véritable mur en défense, et par sa mobilité il rappelle certains joueurs au talent mondialement connu comme Tim Duncan ou le nigérian Akim Olajuwon et suscite l’admiration de légendes comme Patrick Ewing. Et pour véritablement lancer sa saison, il a eu à se frotter au non moins meilleur joueur du monde Lebron James.

C’était le weekend end dernier, lors d’un match de ceux qu’on qualifie d’inoubliable, bien que perdu par Embiid et ses coéquipiers par 120-121 malgré un écart virtuel très large sur le papier entre les deux équipes, les Cleveland Cavaliers de Lebron « king » James et les Philadephia Sixers de Embiid… Et l’écart, il était bien là, jusqu’à ce que Joël se mette à enchaîner les tirs à trois-points, comme si de rien n’était. Un sur un, deux sur deux, trois sur trois puis un quatre sur quatre de folie qui boucle le troisième quart-temps, grâce à son mélange de folie et d’exubérance, le Camerounais ramenait ses Sixers dans la partie. Mais c’est surtout individuellement que le pivot a encore une fois impressionné, dans sa technique comme dans l’approche de son rôle. LeBron James contré trois fois, Kyrie contré une fois, la présence intimidante d’Embiid qui ne joue en NBA que depuis 2 semaines aura forcé les deux scoreurs à modifier leur jeu. Et en attaque, quelques paniers bien sentis, tout en rendant fou les défenseurs adverses qui ne s’attendaient pas à ce qu’il tire autant et aussi loin à 3 points. Meilleur marqueur des rookies (les joueurs nouveaux venus en NBA) sans trembler, alors qu’il est pourtant limité jusqu’à Noel prochain à ne disputer que 24 minutes par match par son coach qui veut le ménager des blessures, Embiid montre qu’il est un grand. Et avec 22 points, 6 rebonds, 2 passes, 1 interception et 4 contres (dont 3 sur le meilleur joueur du monde James), le monstre des 7 collines tient son rang. Et le Cameroun est fier de lui.