NIGERIA-SPORT : L’EQUIPE DE FOOTBALL FEMININE EN GREVE DEVANT LE PALAIS PRESIDENTIEL

Récente vainqueur de la 12ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football 2016, disputée au Cameroun, Du 18 novembre au 03 décembre, les joueuses de l’équipe nigériane sont en colère. Et en grève devant le palais présidentiel.

Bianca Fatou

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Depuis leur sacre, Rita Chikwelu et ses coéquipières réclament leurs primes et bonus de victoire. Victorieuses 1-0 face aux Camerounaises en finale de la Coupe d’Afrique des Nations de football féminin, les Nigérianes ont déclenché une grève depuis leur arrivée à Abuja aux lendemains de leurs victoires. Elles continuent de protester jusqu’a ce jour devant la présidence en vue de recevoir les primes de qualification à la CAN féminine 2016 ainsi que leurs bonus de victoires pour la compétition leurs primes et bonus. La semaine dernière déjà, elles ont observé une journée de sit-in pour les mêmes raisons, dans le but d’exprimer leur mécontentement.

« Nous sommes fatigués des mensonges et des fausses promesses de la Nff. Ils nous ont dit qu’on serait payées avant le tournoi au Cameroun mais ce n’est jamais arrivé », confie une joueuse du Nigeria sur BBC.L’équipe est alors Confrontée au sempiternel problème des primes non versées

Pour mémoire, quelques minutes après la victoire la sélectionneuse des Super Falcons, Florence Omagbemi, indiquait avoir reçu juste un mois de salaire depuis mars y compris son son staff.

De son côté, la NFF affirme attendre que le gouvernement débloque les fonds. Le problème des primes est un classique pour les sélections africaines. Au Nigeria, l’équipe masculine n’est pas meilleure que l’équipe féminine. Une situation pareille s’était produite en 2004 avec les Super Falcons, retranchées pendant trois jours dans leur hôtel au lendemain de leur sacre continental, jusqu’à ce que la NFF leur verse leur dû…