Les orphelins

Afrique du sud : la covid-19 à l’origine du fort taux d’enfants orphelins

by Abdoulaye Raman
0 comment

Depuis que le vent de la pandémie du Covid-19 souffle en Afrique du sud, les population subissent une baisse démographique qui affecte les enfants dans les différentes familles. Selon l’estimation faite en avril 2021, plus de 1,5 million d’enfants étaient orphelins dans le pays.

La survenance de la nouvelle pandémie aura laissé croire à l’Afrique que seuls l’occident et l’orient sont les plus concernés. Sauf que quelques mois après les indices de contamination à grande échelle ont donné tort au gouvernement africains en général et de l’Afrique di sud en particulier puisqu’il était au centre des préoccupation de l’Organisation Mondiale de la santé au plus fort de la crise sanitaire.

Une étude de l’Université du Cap montre que l’Afrique du Sud a enregistré l’un des chiffres les plus élevés au monde en matière de décès de soignants primaires pendant la pandémie de Covid-19 ; qui a considérablement empiété sur l’assistance des enfants. Le centre d’aide à l’enfance et à la jeunesse de Soweto, à Johannesburg affirme d’ailleurs que son taux d’admission est monté d’un cran depuis de le début de la pandémie. Ledit centre a fait mention de plus de 80%.

Lire aussi : Afrique du Sud : La fondation Ferguson confirme le décès de l’acteur Shona Ferguson.

Khululekani Mkhwanazi, assistante sociale du centre d’aide à l’enfance et à la jeunesse d’Othandweni témoigne que « pendant cette période difficile de la Covid-19, nous avons eu des cas où les enfants n’avaient plus de personne en charge. C’est là que vous avez découvert qu’il y a des problèmes liés au décès d’une personne et que, par conséquent, il n’y a plus de personne en charge. Il n’y a donc plus d’aidant principal pour s’occuper des enfants. En tant que centre, nous avons dû nous occuper de ces enfants. »

Dans la même lancée, l’Université d’Oxford a fait une étude dans laquelle elle indique que toutes les 12 secondes, un enfant dans le monde perd un soignant à cause du COVID-19. Plus loin, un centre de protection de l’enfance à Johannesburg dit qu’en plus de l’accueil actuel des orphelins du Covid-19, ils doivent aussi s’occuper des cas d’abus sexuels et d’abandons.

Lire aussi : Afrique du Sud : l’incarcération de Jacob Zuma engendre des violences dans sa province natale.

« Nous avons des enfants qui mendient dans les rues et d’autres qui ont subi de graves abus sexuels. La famille ne travaille pas et les cas qui nous sont référés sont de très jeunes enfants », précise Lowina Fourie, responsable de l’accueil du centre de protection de l’enfance JHB.

Enregistrez votre adresse e-mail sur notre site internet pour recevoir automatiquement nos articles.

#Orphelins #AfriqueDuSud

Leave a Comment