Afrique – Les 4 maréchaux d’Afrique noire qui ont eu un destin et une fin tragique.

by Franck Bekima
0 comment

Par dessus leur Folie de Grandeur, comme l’histoire nous les présente, ils ont été panafricanistes, Ils ont eu en commun le désir de faire accéder leurs nations à l’indépendance et à la souveraineté. Malheureusement pour ces Maréchaux, le destin n’a pas su jouer en leurs faveurs car ceux-ci ont eu des fins assez tragiques.

A lire aussi : Tchad – Mort D’idriss Deby Itno: Comprendre La Dissolution Des Institutions.

Il s’agit du :

  1. Maréchal Moubutu Sese –Seko

Mobutu Sese Seko Kuku Ngbendu wa Za Banga1, couramment abrégé en Mobutu Sese Seko, né Joseph-Désiré Mobutu le 14 octobre 1930 à Lisala (Congo belge) et mort d’un cancer de la prostate le 7 septembre 1997 à Rabat (Maroc), est un homme d’État, militaire et dictateur kino-zaïrois, ayant gouverné la République démocratique du Congo de 1965 à 1997. Durant sa présidence, le Congo-Kinshasa fut rebaptisé Zaïre.

Maréchal Moubutu Sese – Seko
  1. Maréchal Jean Bedel Bokassa

Jean-Bedel Bokassa1, né le 22 février 1921 à Bobangui (village de la préfecture de Lobaye) et mort le 3 novembre 1996 à Bangui, est un homme d’État et un militaire centrafricain qui fut le deuxième président de la République centrafricaine à partir de 1966, à la suite du coup d’État de la Saint-Sylvestre, avant de se faire proclamer empereur sous le nom de Bokassa Ier en ..1976.

Maréchal Jean Bedel Bokassa
  1. Maréchal Idi Amin Dada

Idi Amin Dada Oumee, né Idi Awo-Ongo Angoo le 30 mai 1928 à Koboko et mort le 16 août 2003 à Djeddah, est un militaire et homme d’État ougandais, exerçant un pouvoir absolu sur le pays entre le 25 janvier 1971 et le 11 avril 1979, en tant que président à vie. Il a laissé l’image d’un dictateur violent et sanguinaire.

𝓒𝓱𝓻𝓸𝓷𝓸𝓕𝓲𝓵 🏰 on Twitter: "25 janvier 1971 : Idi Amin Dada, prend  le pouvoir en Ouganda en renversant Milton Obote. Il s'affuble de tous les  titres (docteur, maréchal à vie, roi d'Écosse)
Maréchal Idi Amin Dada
  1. Maréchal Idriss Déby Itno

Idriss Déby dit Idriss Déby Itno à partir de 2006, né le 18 juin 1952 à Berdoba et mort le 20 avril 2021 à N’Djaména, est un officier et homme d’État tchadien.

Avec l’appui de la France, il chasse Hissène Habré de la tête du pays en 1990, prenant le titre de président du Conseil d’État. L’année suivante, il est désigné président de la république du Tchad ; il remporte ensuite les élections présidentielles de 1996, 2001, 2006, 2011, 2016 et 2021. Il est également président de l’Union africaine de 2016 à 2017.

A lire aussi : Tchad: Une image peu reluisante du puissant Maréchal Idriss Déby tué.

En 2020, il est nommé maréchal du Tchad à la suite d’une offensive victorieuse contre Boko Haram. Moins d’un an plus tard, juste après l’annonce de sa cinquième réélection, il est blessé au front face à une rébellion du Front pour l’alternance et la concorde venue de Libye ; il succombe à ses blessures à 68 ans et après plus de trente ans passés au pouvoir. Son fils Mahamat Idriss Déby prend aussitôt la tête d’un Conseil militaire de transition.

Le Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno dédie son titre a ses compagnons  d'arme – Toumaï Web Médias
Maréchal Idriss Déby Itno

Enregistrer votre adresse e-mail sur notre site pour recevoir automatiquement nos articles.

afrik-inform.com, l’info en un clic.

Leave a Comment