ARGENTINE : MARADONA, MARADONA, UN ASTRE QUI S’ÉTEINT.

by Abdoulaye Raman
0 comment

C’est une grosse claque sur la joue de l’Amérique en générale et en Argentine en particulier. Celui qui autrefois était surnommé « la main de Dieu » à la suite d’un but extraordinaire contre l’Angleterre a cessé de vivre dans la soirée du mercredi 25 novembre des suites d’un arrêt cardiaque, selon les informations parvenues par sa famille.

Mort d’un géant. Mort d’une légende. Mort d’un immortel. Diego Maradona s’en est allé. Mercredi, l’immense footballeur argentin a succombé à un arrêt cardiaque. Héros d’une nation qu’il avait portée sur le toit du monde en 1986 et fierté nationale inégalable, l’ancien numéro 10 est mort à 60 ans.

C’était un artiste, un modéliste, un styliste, un « acrobate ». Les journalistes, les historiens, et même sa famille sont à la recherche des termes à même de le qualifier. L’on pourra lui donner toutes les appellations possibles, mais les pratiquants l’érigent au rang d’un des « dieu » du sport le plus spectaculaire au monde, le football.

A lire aussi : CAMEROUN – NÉCROLOGIE : MBOM EPHRAIM, L’ANCIEN LION INDOMPTABLE N’EST PLUS.

La disparition de cette figure qui tutoie les anges a créé aussitôt un véritable écartèlement moral dans le monde. Sans attendre que les larmes sortent complètement des yeux, son pays l’Argentine a décrété un deuil national de trois jours, pour saluer la mémoire de l’homme multidimensionnel.

Maradona, né le 30 octobre 1960 à Lanus, province de Buenos Aires en Argentine, est cet enfant issu d’une famille sans histoire qui a grandi avec la seule et unique conviction de se frayer un nom, et ce, particulièrement à travers le football. De manière rétrospective, le prodigue de Buenos Aires a porté son pays sur ses épaules, lors de la plus drôle des coupes du monde de l’histoire du football, en 1986 lors d’une rencontre opposant l’Argentine à l’Angleterre.

A lire aussi : DISPARITION DE STEPHEN TATAW : L’ HOMMAGE DE DIEGO MARADONA

Retour sur l’épopée Cameroun – Argentine en 1990

Le 08 juin 1990, le monde maintient son souffle. Les supporters des deux différentes équipes font le plein du stade Giuseppe Meazza à Milan. Devant plus 73 780 spectateurs, l’équipe des Lions Indomptable broie le fer contre le pays du géant Diego Armando Maradona incontestable meilleur joueur à cette époque. Le match commence après le coup d’envoi lancé par l’arbitre français Michel VAUTROT. Les vestiaires vibrent au rythme des va-et-vient de la balle sur la pelouse de Milan. Au début, les Lions indomptables seront tenus en haleine par les spectaculaires joueurs de l’Argentine sous la technicité de Diego. 20 minutes après, les coéquipiers de Thomas N’KONO commencent à remonter la pente. L’équipe conduite par le capitaine Stéphen TATAW ne redoute pas l’immensité de l’adversaire.

A lire aussi : CAMEROUN : BERNARD TCHOUTANG S’INDIGNE CONTRE L’INSENSIBILITÉ DES LIONS DE 90′.

À la 67e minute contre toute attente du public, François OMAM BIYICK, d’une ère maligne va embrouiller la sérénité du gardien argentin Nery PUMPIDO. But ! Les lions indomptables mènent 1 – 0. Ce n’est pas la, dextérité de Diego Maradona, encore moins son jeu spectaculaire qui va étreindre la détermination des poulains du sélectionneur russe Valeri Nepomniachi. Ils sont prêts à maintenir ce score des durs jusqu’à la fin du match. Le Roi de la forêt a donc au finish surpris le monde en écrasant le champion du monde en titre à l’époque.

A lire aussi : CAMEROUN : LE PRÉSIDENT PAUL BIYA OFFRE DES LOGEMENTS MODERNES AUX LIONS INDOMPTABLES DU MONDIAL 90.

Sa disparition jusqu’ici est toujours incomprise par plus d’un. Il y a encore des incrédules qui l’auront donné toute la gloire. Toutefois, Diego Maradona laissera une marque indélébile dans l’histoire du football. Pour saluer la mémoire de l’homme, trois jours de deuil national ont d’ores et déjà été annoncés en Argentine. À Naples, le président du club et le maire de la ville ont affirmé leur souhait de voir le stade San Paolo rebaptisé en l’honneur du meilleur joueur à y être passé.

Leave a Comment